L’Etat de Palestine ne verra pas le jour bientôt (Friedman)

30-01-2020

L’ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, a rassuré des évangélistes juifs américains que les Palestiniens n’allaient pas obtenir bientôt leur État, même s’ils approuvent les conditions de Safkat el-Karn (Deal du siècle).

Le journal The Times of Israel a rapporté ce jeudi, citant des sources ayant participé à une réunion à huis-clos, tenue par Friedman avec plus de 20 leaders américains juifs évangélistes, que l’ambassadeur US avait déclaré que l’instauration d’un Etat palestinien n’interviendra pas dans un avenir proche, bien que ce plan prétende s’appuyer sur le principe de la solution à deux Etats.

Friedman a souligné que les Palestiniens allaient « avoir besoin de temps pour construire les institutions requises et instaurer un Etat viable », ajoute la même source, citant un responsable juif américain ayant assisté à ce conciliabule, intervenu après la publication par la Maison blanche de son plan de paix au Moyen-Orient.

« C’est pour cette raison qu’une clause a été ajoutée à l’accord du siècle, stipulant le gel des implantations pour une période de quatre ans dans les régions consacrées au futur Etat palestinien », rapporte le journal israélien, repris par le site de la Russie aujourd’hui.

Cette réunion a été organisée pour clarifier des points ambigus dans le deal du siècle, notamment la question d’al-Quds, après les questions suscitées mardi par les propos de Donald Trump.

Le président américain avait affirmé que Jérusalem allait être « la capitale indivisible d’Israël », ajoutant quelques secondes après, que le futur Etat palestinien sera à al-Quds-Est.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c