Limogeages et nominations dans la santé publique dans la foulée du drame des nouveau-nés

15-03-2019

Le ministère de la Santé annonce le limogeage de trois hauts cadres dans la foulée du drame du décès des nourrissons à la Rabta. Nabiha Borsali Falfoul, directrice de la santé publique, Hayett Thabet, directrice générale du centre de gynécologie-obstétrique et de néonatologie de Tunis, et Senda Bahri, directrice générale du laboratoire national de contrôle des médicaments ont été démises de leurs fonctions.

Dans un communiqué paru hier, jeudi 14 Mars dans la soirée, le département fait également état de nouvelles nominations dans les responsabilités suivantes :

*Mourad Hezzi : directeur général des services communs
*Nozha Moussa Béji : directrice générale de l’unité centrale de formation des cadres
*Sonia Khayatt : directrice générale de l’unité de coopération technique
*Mohamed Mokdad : directeur général des structures de santé publique
*Nacer Zaydi : directeur général des ressources humaines
*Mounir Sbouiï : directeur des études et planification
*Souad Massoudi : directrice générale de gynécologie-obstétrique et de néonatologie de Tunis
*Chiheb Ben Rayana : directeur général du laboratoire national de contrôle des médicaments
*Khaled Ben Jaâfer : directeur général de l’Institut d’Ophtalmologie, Hédi Raïs.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun