L’ISIE annonce le calendrier électoral pour la présidentielle anticipée du 15 septembre

30-07-2019

Le président de l’instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Nabil Baffoun, a annoncé ce mardi 30 juillet, lors d’une rencontre avec les partis politiques et les organisations de la société civile à l’hôtel Laico à Tunis, le calendrier de l’élection présidentielle anticipée, rendue nécessaire suite au décès du défunt président, Béji Caïd Essebsi.

Comme annoncé auparavant, la date du dépôt de candidature aura lieu du 02 au 09 août.

Entre le 11 et le 14 août, l’instance électorale statuera sur les candidatures et procédera à la vérification des parrainages. Un délai de 48 heures sera donné aux candidats afin qu’ils procèdent au remplacement des parrainages qui ne répondent pas aux conditions exigées, a-t-il ajouté.

L’instance procèdera le 14 août à l’annonce des candidatures validées. La période du 15 au 31 août sera consacrée au recours et au règlement des litiges.

La liste des candidatures définitivement acceptées, sera rendue publique le 31 août.

La campagne électorale s’étalera du 02 au 13 septembre. Le 14 septembre est le jour du silence électoral, et le dimanche 15 septembre est la date du 1er tour de l’élection présidentielle. La proclamation des résultats du 1er tour interviendra le 17 septembre.

Le deuxième tour sera organisé au plus tard le 03 novembre. Le cas échéant, il y aurait chevauchement avec les élections législatives dont la date est maintenue pour le 06 octobre.

Au cas où un nouveau président de la république tunisienne est élu à l’issue du premier tour, la période de la présidence provisoire aura duré 88 jours.

En cas de la tenue d’un deuxième tour, les délais constitutionnels seront dépassés de 47 jours.

L’ISIE avait initialement fixé la date de la présidentielle au dimanche 17 novembre prochain, mais le décès du président Béji Caïd Essebsi, a imposé la tenue d’une élection anticipée, celle-ci devra avoir lieu entre 45 et 90 jours, comme le stipule la constitution dans son article 84 selon lequel le président de l’Assemblée des représentants du peuple est investi de fonctions de la présidence de la république, provisoirement, « pour une période allant de quarante-cinq jours au moins à quatre-vingt-dix jours au plus »

Gnetnews (d’après notre correspondante, Emna Bhira)

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun