Mohamed Abbou laisse planer le doute sur la participation de son parti au futur gouvernement

20-11-2019

Le dirigeant du courant démocrate, Mohamed Abbou, a fait état de « convergence » de points de vue entre son parti et le chef du gouvernement désigné, notamment pour ce qui de la lecture négative du mode de gouvernance suivi au cours de ces dernières années, « qui ne pourra plus continuer », selon ses dires.

Dans une déclaration médiatique, à l’issue de la rencontre d’une délégation de son parti avec Habib Jomli, à Dar Dhiaffa à Carthage, l’ancien candidat à la présidentielle a laissé planer le doute sur la participation de son parti au gouvernement qui ne s’est pas encore confirmée.

Il a réitéré l’attachement de son parti aux mêmes conditions (les trois ministères justice, intérieur et réforme administrative), signalant que « la neutralité ne veut pas dire grand-chose pour le courant démocrate, dans la mesure où des technocrates désignés par le passé à la tête de ces ministères ont servi des partis bien déterminés, ou ont permis l’ingérence dans la justice ».

Mohamed Abou dont le parti dispose de 22 sièges dans la nouvelle assemblée, appelle « à faire changer les choses, à rompre avec le laxisme, la corruption politique et administrative et à lutter contre la bureaucratie », prônant « un Etat de droit et des institutions ». Il nous faut « une autre Tunisie, nouvelle et différente, si on ne souhaite pas entrer dans une crise économique profonde dont les prémisses sont là, » a-t-il mis en garde.

Il a appelé à s’atteler « à faire changer l’image de la Tunisie, en imposant la loi, sinon le pays ne se développera pas ».

Mohamed Abbou a encore souligné que le courant démocrate et Qalb Tounes ne peuvent pas se retrouver au sein du même gouvernement, « si l’un entre au gouvernement, l’autre sera dans l’opposition, et inversement ».

Ce faisant, au sujet de l’effectif du gouvernement, et son architecture, il a souligné qu’une commission rassemblant les différents partis, allait être mise en place pour plancher là-dessus.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui