Nadhef bledek : Un magnifique élan citoyen, pourvu qu’il se perpétue

21-10-2019

Une initiative citoyenne sous le slogan « nettoie ton pays »/ « Nadhef bledek », a démarré la semaine dernière, et s’est renforcée pendant le week-end, notamment hier dimanche 20 octobre, dans le but de nettoyer les rues et les espaces publics dans tous les gouvernorats de la Tunisie.

Cette campagne de propreté a été programmée depuis un mois, sur les réseaux sociaux.

 « Nettoies ton pays » est apparue suite à un appel à une prise de conscience solidaire, lancé dans des groupes de boycott sur Facebook comme « Boycottons la cherté, vivons mieux », ou « consommi tounsi #619 » qui ont réuni plus d’un million de tunisiens.

Des hachtags se sont vite propagés à cette occasion comme #nadhef_bledek, #prisedeconscience, # حالة وعي pour motiver les jeunes internautes à nettoyer et à embellir leurs quartiers.

Il y a eu même la création d’une application smartphone, au nom de cette initiative populaire, baptisée « Nadhef Bledek », spécialisée dans la collecte et le recyclage des déchets ménagers par les téléphones…

L’association des scouts tunisiens a participé aussi à cette campagne, avec d’autres organisations de la société civile.

D’autre part, le ministère de l’environnement a soutenu cette action populaire, par la mise à la disposition des associations et des organisations participantes de 50 000 sacs en plastique, distribués par la direction régionale de Tunis, Sfax et Sousse.

Quant aux habitants des quartiers d’El Intileka et Ettadhamen, les propriétaires des quincailleries les ont équipés volontairement, par des frottoirs, des gants, des produits de nettoyage, peinture…. Et, la municipalité a assuré, à son tour, les conteneurs, et les camions-grues, nous a confié un habitant de la région.

« Nous nous sommes rendus aux avenues principales du quartier pour nettoyer et refaire la peinture des trottoirs et des zones piétonnes », nous-a-t-il confié.  

« Cette campagne populaire a renforcé la solidarité entre les citoyens tunisiens, qui se sont trouvés pendant des années divisés, selon leurs appartenances idéologiques et politiques », a répliqué un autre habitant de l’Ariana.

« Cette fois-ci, les Tunisiens ont fait preuve d’une prise de conscience par rapport à l’environnement, sans l’intervention ou l’influence d’aucun parti. J’espère que ce genre d’initiative se perpétue, et qu’il ne soit pas juste occasionnel ! a souligné Zina, une jeune femme de la cité Danden.

Elle a ajouté qu’elle salue notamment les efforts déployés par les élèves de l’école primaire de la région, qui se sont donnés rendez-vous dès le petit matin à la cour, après qu’ils ont chanté l’hymne national.

Son seul reproche à ce mouvement spontané, « c’est le manque d’encadrement ». J’ai remarqué quelques dépassements inadmissibles à mon sens, comme ces dessins farfelus du drapeau tunisien, sur les poubelles, le sol, et dans des endroits dévalorisants », nous a confié Zina, en appelant à respecter la sacralité de certains symboles et monuments emblématiques de l’identité tunisienne.

Emna Bhira

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui