« Nous maintenons le même veto contre la participation de Qalb Tounes au gouvernement » (Ghannouchi)

21-11-2019

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, a réitéré hier que son mouvement ne participera pas à un gouvernement qui inclura Qalb Tounes, soulignant qu’Ennahdha maintient « le même veto » à la participation de certains partis au gouvernement.

Dans une déclaration médiatique à l’issue d’une rencontre de concertations mercredi soir avec le chef du gouvernement désigné, Habib Jomli, à Dar Dhiafa à Carthage, Ghannouchi a indiqué avoir senti chez ce dernier, « une volonté de former le gouvernement le plus rapidement possible ».

Le président de l’ARP a ajouté que Habib Jombli lui a fait part des dispositions positives des partis envers le futur gouvernement, et les fortes chances que le cabinet proposé soit soutenu au parlement.

Il a qualifié cette rencontre préliminaire avec le chef du gouvernement désigné de « positive », précisant qu’il n’a pas été question de portefeuilles ministériels.

La rencontre a porté sur les orientations générales du gouvernement, et ses priorités en cette étape, notamment en matière sociale et économique, et tout ce qui a trait au quotidien des gens, ainsi qu’à la lutte contre la corruption, a-t-il souligné.

Il a ajouté que Habib Jombli a présenté à la délégation d’Ennahdha un aperçu général des contacts qu’il a eus avec les partis et a relevé leurs dispositions à participer au gouvernement, mais sur la base d’un programme.

Rached Ghannouchi a fait état, par ailleurs, de l’accord autour du démarrage des travaux de la commission chargée d’élaborer le programme du gouvernement, avec la participation des partis ayant accepté la participation, ce qui fera que le gouvernement entre en fonction rapidement, loin du principe des quotas partisans.

Candidat d’Ennahdha, étant le parti qui dispose du plus grand nombre de sièges au parlement (52), Habib Jomli s’est dit ouvert à tous les partis, les personnalités et les organisations nationales, et n’a de veto contre quiconque en matière de formation de son cabinet. Il a cet effet entamé des concertations depuis le début de semaine avec tous les partis, y compris Qalb Tounes.

Le parti de Nabil Karoui, deuxième en termes de sièges à l’Assemblée (38), a affirmé que son entrée au prochain gouvernement est tributaire de sa seule décision, et sera prise, selon le programme du gouvernement encore en gestation.

Gnetnews

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui