Nabil Karoui à la presse : « Ma libération a été décidée par des juges indépendants »(Vidéo)

10-10-2019

C’est après près de trois heures d’attente devant son local de campagne, que Nabil Karoui est apparu ce jeudi 10 octobre pour sa première déclaration officielle à la presse.

Le finaliste de l’élection présidentielle est sortie de la prison de Mornaguia hier soir, mercredi 09 octobre.

Lors de sa déclaration aux médias,  il a tout d’abord évoqué sa joie d’avoir retrouvé sa famille proche mais aussi sa famille politique après 46 jours de détention. Il a ensuite remercié les électeurs qui ont voté pour lui à la présidentielle et de la confiance qui lui ont accordée, malgré le fait qu’il ait été en prison.

Il a ensuite remercié les juges qui lui ont permis de retrouver sa liberté, qui, en dépit des « pressions politiques fortes, ont décidé de le sortir de prison ». Il a par ailleurs affirmé que ces même juges avaient dit que « sa détention n’avait pas lieu d’être ». Nabil Karoui n’a pas hésité à accuser d’autres forces politiques de l’avoir délibérément mis en prison afin de l’empêcher d’atteindre le deuxième tour de la présidentielle et des législatives.

Le chef de file de Qalb Tounes a encore souligné qu’il aurait espéré que le deuxième tour de la présidentielle soit décalé, comme il en avait fait la demande il y a quelques jours afin qu’il puisse faire campagne. Demande rejetée par les autorités compétentes. 

Il a affirmé que sa détention lui a permis de se rendre compte des conditions de vie dans les prisons, à la fois pour les détenus et pour le personnel pénitentiaire.

Nabil Karoui a insisté, dans le mot de la fin, sur le fait que sa libération n’avait été en aucun cas l’issue d’une quelconque négociation avec le mouvement Ennahdha, Youssef Chahed ou le gouvernement. Il a déclaré que « ce sont des juges indépendants qui ont décidé  sa libération ». En ce qui concerne les éventuelles alliances au sein du nouveau parlement, Karoui a affirmé « qu’aucune alliance n’a été faite jusqu’à présent », avant d’ajouter que « pour l’instant la priorité reste la course à la présidentielle ».

Wissal Ayadi

 

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui