Thomas Cook : Les hôtels tunisiens seront prioritaires pour le gouvernement britannique (Louisa De Sousa)

25-09-2019

Le gouvernement britannique s’est engagé à payer les arriérés et les frais de séjour des touristes qui sont arrivés à notre pays à partir du 23 septembre, date de l’annonce de la faillite de Thomas Cook, jusqu’à la fin de leur séjour, c’est ce qu’a déclaré le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi.

Lors d’une conférence de presse, tenue hier soir au siège du ministère, en présence de l’ambassadrice du Royaume Uni en Tunisie, Louisa De Sousa, des présidents des fédérations professionnelles nationales du tourisme, et des agences de voyage, consacrée aux répercussions de la faillite de Thomas Cook, sur le tourisme tunisien, notamment sur les hôtels ayant accueilli des groupes de touristes à travers ce voyagiste, le ministre a pressé le gouvernement britannique à s’engager à payer les arriérés de juillet et d’août, comme il s’est engagé à s’acquitter des séjours après la faillite, et à assurer les avions en nombre suffisant pour permettre à ces touristes de regagner leur pays, après la fin de leur séjour.

Il a ajouté que la cellule de crise est en train de coordonner avec les ambassadeurs des pays concernés, à l’instar de la Grande-Bretagne, pour obtenir des engagements officiels avec les succursales qui travaillent avec Thomas Cook dans ces pays pour payer les séjours, si des situations similaires à celle de la société mère du Royaume-Uni existent.

Louisa De Sousa a, quant à elle, fait part de l’engagement de son pays à trouver des solutions radicales pour payer les dettes de Thomas Cook auprès des hôtels tunisiens, dans les délais les plus proches. Outre la mobilisation d’avions nécessaires pour le rapatriement de touristes britanniques ou autres. Les hôtels tunisiens seront parmi les priorités du gouvernement britannique, a-t-elle assuré.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui