Tunisia Digital Summit : Lancement le 20 avril de la Carte Vitale Labess (Chahed)

02-04-2019

La troisième édition du Tunisia Digital Summit a ouvert ses portes ce mardi 2 avril à Tunis. Pendant deux jours, près de 1000 participants, 60 speakers venus du monde entier et une quarantaine d’exposants, assistent à ce qui est l’évènement incontournable de la transformation digitale des entreprises et des acteurs de l’économie numérique. Cet évènement fait partie intégrante du Plan National Stratégique « Tunisie Digitale 2020 ». Un plan qui vise à positionner la Tunisie en tant que référence internationale du développement numérique.

Keynotes, panels et conférences rythmeront ces deux journées. Au programme notamment le Digital Banking, les Start-Up, le paiement en ligne, etc. Mais le sujet qui fait le plus parler est celui de l’E-Gov. Il s’agit de la numérisation de l’administration tunisienne. Si aujourd’hui tout se fait encore à la main de manière très archaïque, le gouvernement a la réelle ambition de la moderniser.

Une idée confirmée par Anouar Maarouf, ministre des technologies de la Communication et de l’économie numérique. Dans une interview exclusive accordée à Gnet, il revient sur les projets en cours. « En termes d’infrastructures, nous avons terminé le réseau RNIA (Réseau National Intégré de l’Administration) et celui des municipalités sera achevé d’ici la fin de l’année. Il y a des déjà des réussites en termes de digitalisation, comme l’inscription en ligne des élèves et des étudiants. Ils n’auront plus besoin de présenter de pièces administratives ni d’aller dans un bureau de poste car même le paiement se fait en ligne. Pour la première fois, les échanges de documents se font entre administrations. ». L’objectif pour la rentrée 2019 est fixé à 2 millions d’inscriptions en ligne. Cependant, quid des populations en zones rurales ou dans les régions reculées qui n’ont pas accès à l’internet.

Autre invité de marque à la cérémonie d’ouverture du TDS, Youssef Chahed. Le Tunisia Digital Summit est l’occasion pour le chef du gouvernement de faire une présentation des réalisations en matière de digitalisation de l’administration et de l’économie. Actualité oblige, il est revenu sur le programme « E-Santé » avec le lancement le 20 avril prochain de la fameuse « Carte Vitale Labess ». Ainsi, 7 millions d’affiliés de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie bénéficieront de cette carte technologique intégrée qui facilitera les démarches administratives. Cette révolution technologique permettra également la prise de rendez-vous en ligne, la numérisation des dossiers médicaux des patients ainsi que la mise en place de la distribution automatique de médicaments.

Youssef Chahed a également rappelé que le développement de l’économie numérique constitue un levier pour la lutte contre la corruption et les paradis fiscaux. Le locataire de la Kasbah a notamment annoncé la généralisation, dès septembre prochain, de la plateforme des achats publics en ligne « TUNEPS », qui vise à améliorer la transparence dans le domaine des marchés publics.

La Tunisie est-elle prête à relever un défi aussi ambitieux ? Le pays en aurait-il fini des lenteurs administratives et de la paperasse qui envahit les bureaux de nos fonctionnaires ? Aux vues de l’ampleur de cet évènement et les 5 milliards de dinars prévus pour le plan « Tunisie Digitale 2020 », il faut bien croire que le pays est bel et bien outillé pour se doter d’une infrastructure technologique en phase avec une économie moderne.

Wissal Ayadi

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun