Tunisie : L’agriculture va mal, les problèmes s’accumulent en l’absence d’un ministre

29-09-2021

La fédération générale de l’Agriculture annonce une grève sectorielle de deux jours, dont la date sera fixée ultérieurement en coordination avec le bureau exécutif national.

Cette décision a été prise à l’issue de la tenue de la commission administrative de la FGA, relevant de l’UGTT.

Le secteur agricole vit d’innombrables difficultés, et plusieurs de ses filières sont plongées dans une grave crise.

Dans une déclaration au Journal Echaâb, organe de l’UGTT, le secrétaire général de la fédération agricole a déploré l’absence d’un vis-à-vis au ministère de l’Agriculture. « Nous n’avons pas avec qui négocier au ministère de l’Agriculture, il n’y a personne pour gérer et décider », s’est-il élevé en allusion à l’absence d’un ministre, ce qui a donné lieu à une accumulation des problèmes professionnels et sociaux, pour l’ensemble des employés du secteur.

L’UTAP avait condamné, tout récemment, la hausse des prix des semences céréalières, qui porte préjudice aux agriculteurs, et en accentue les pertes.

La hausse des tarifs des semences entrainera une hausse des prix de production, dans une proportion supérieure à 20 %, avertit l’organisation agricole, appelant le ministère de l’Agriculture à accélérer la révision du prix d’achat des céréales, d’autant que le prix de référence n’est pas rentable et est rejeté par les agriculteurs.

L’UTAP a, également, mis en garde contre « les retombées de cette décision sur l’état d’avancement de la saison, et l’avenir de ce secteur stratégique », prévenant contre une exaspération grandissante des agriculteurs.

Gnetnews