Tunisie : Un projet pour la réutilisation des déchets du bâtiment dans la maintenance et la réalisation des routes, en partenariat avec la France

18-08-2022
Echangeur - cite el-Khadhara

Le ministère de l’Equipement et de l’Habitat a signé hier, mercredi 17 août, une convention avec le centre d’expertise français, CEREMA, pour la transformation des déchets du bâtiment et de démolition, en produits pour la réalisation des routes.

Cette convention signée entre les ministères de l’Environnement de l’Equipement d’un côté, et le centre français de l’autre, s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’économie circulaire pour le développement de la construction durable dans la région méditerranéenne, Re-Med, rapporte un communiqué du ministère de l’Equipement et de l’Habitat.

 Première du genre en Tunisie, cette expérience repose sur un transfert de technologie, consistant à transformer les détritus du bâtiment en produits à même d’être utilisés dans la maintenance et réalisation de routes et ouvrir ainsi une nouvelle spécialité dans le domaine de la construction.

Le but est de valoriser les déchets du bâtiment et de leur conférer une valeur économique, tout en mettant en place un cadre institutionnel, à même d’être au diapason avec la nouvelle étape.

Les déchets de la construction accumulés depuis 2000 s’élèvent à 8 millions m3, dont 70 % se trouvent dans les grandes villes, comme la capitale Tunis, Sousse et Sfax.

Ces matériaux qui sont jetés en milieu naturel et décharges anarchiques représentent un important potentiel pouvant être réutilisé.

Un tronçon de la route nationale n’o 03 du gouvernorat de Ben Arous, sur une longueur de 1 km, a été choisi pour la réalisation de cette expérience, et ce à travers l’utilisation d’équipements et d’engins modernes en permettant le contrôle et l’évaluation. Laquelle expérience sera généralisée a posteriori, a indiqué en substance la ministre de l’Equipement.

Gnetnews