Tunisie/ Violence policière : L’association des magistrats appelle le parquet à accélérer l’enquête judiciaire contre les coupables

11-06-2021

L’Association des magistrats tunisiens (AMT) condamne avec « fermeté la violence policière contre un jeune de Sidi Hassine », pointant « des agressions graves, ayant attenté à son intégrité physique et sa dignité, d’une manière choquante et honteuse, rappelant les pratiques abjectes des régimes despotiques ».

Dans un communiqué rendu public sur sa page officielle, le bureau exécutif de l’AMT condamne « l’usage excessif et inacceptable de la violence pour réprimer les protestations, ayant suivi la mort suspecte d’un jeune de la région dans un poste de police, au lieu d’ouvrir des enquêtes administratives sérieuses dans cette affaire, de tenter d’apaiser le climat tendu, et de rétablir la paix civile ».

L’association des magistrats appelle « le parquet du tribunal de première instance de Tunis 2, à accélérer l’enquête judiciaire contre les auteurs de ces dépassements ». Elle appelle, par ailleurs, les membres du pouvoir judiciaire « à trancher les affaires de torture et de mort suspecte, et à poursuivre les coupables qui violent la dignité des citoyens et leur intégrité physique, sans prolonger les mesures ».

Parvenir à des résultats réels en la matière confère une efficience à la reddition de comptes, garantit que ces dépassements ne se reproduisent plus et met fin à l’impunité, souligne-t-elle en substance.

L’association des magistrats appelle le chef du gouvernement et le ministre de l’Intérieur par intérim « à assumer sa totale responsabilité envers ces événements, et à prendre toutes les mesures susceptibles de protéger les citoyens des agressions et dépassements sécuritaires graves et répétitifs, conformément à la constitution et à la loi, et à contrer toutes les tentatives de couvrir les agresseurs et de ne pas les traduire devant la justice ».

Le BE de l’AMT appelle les organisations nationales et associations de la société civile de défense des droits de l’homme, à faire face à ces dépassements grandissants avec tous les moyens possibles, et dit suivre le sujet de près et le traiter, selon l’évolution des événements.

Gnetnews