Un ex-ambassadeur français compare Trump à Louis XIV, et prévoit l’échec du « Deal du siècle »

20-04-2019

Al-Manar & AFP – Donald Trump comme Louis XIV, « un vieux roi un peu capricieux, imprévisible et mal informé qui veut malgré tout prendre toutes les décisions »: à l’heure de la retraite, l’ambassadeur de France aux Etats-Unis Gérard Araud dresse un portrait cinglant du président américain.

Dans un entretien publié par le quotidien britannique The Guardian vendredi, jour de son départ à la retraite, le désormais ex-diplomate estime que « l’Amérique d’abord » promise par le milliardaire républicain « c’est l’Amérique seule ».

« Ce président et cette administration n’ont pas d’alliés, n’ont pas d’amis », affirme celui qui a auparavant été notamment ambassadeur aux Nations unies et en ‘Israël’.

Selon lui, l’administration Trump « ne pense pas en termes de coopération multilatérale » et « n’a aucune affection à l’égard des Européens ». « Elle traite les Européens comme elle traite les Chinois », ajoute-t-il, mettant en garde Londres, qui espère négocier un traité commercial avec Washington après le Brexit: « lorsque les Britanniques viendront pour un accord de libre-échange, il y aura du sang sur les murs et ce sera du sang britannique ».

Gérard Araud, 66 ans, est connu pour avoir été un ambassadeur sans langue de bois.

« Après le Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s’effondre devant nos yeux. Un vertige », avait-il ainsi tweeté la nuit de la victoire de Donald Trump, en novembre 2016. Un message qui lui a valu d’intenses critiques, bien qu’il l’ait très rapidement effacé.

« J’ai eu beaucoup d’ennuis avec ma propre capitale. Malheureusement, avoir raison trop tôt c’est avoir tort », dit-il au Guardian. « Rétrospectivement, bien entendu j’avais raison », assure-t-il.

« Mon monde, mon monde de certitudes, était vraiment en train de s’effondrer et nous étions face à une vraie crise, substantielle, dangereuse », poursuit-il.

« Je pense que nous entrons dans une nouvelle ère. Mais je ne sais pas comment sera cette ère. »

Le successeur de Gérard Araud comme ambassadeur de France aux Etats-Unis n’a pas encore été nommé, mais le conseiller diplomatique du président Emmanuel Macron, Philippe Etienne, est pressenti. S’agissant du deal du siècle, Araud a indiqué qu’ »Israël va devenir un Etat d’apartheid ».

« Le statu quo est extrêmement confortable pour Israël. Ils possèdent la Cisjordanie, mais en même temps, ils n’ont pas à prendre de décision douloureuse à propos des Palestiniens, à savoir les rendre totalement apatrides ou en faire des citoyens d’Israël », a-t-il déclaré.

« Ils ne feront pas d’eux des citoyens d’Israël (…) Il y aura donc officiellement un état d’apartheid. C’est déjà le cas dans les faits », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur français sortant a également déclaré qu’il croyait que le deal du siècle (plan de paix américain bafouant les droits des Palestiniens) était voué à l’échec.

« Je suis proche de Jared Kushner… Partout dans l’histoire de l’humanité, lorsqu’il y a une négociation entre deux parties, le [parti] le plus puissant impose des conditions à la partie la plus faible », a-t-il expliqué.

« C’est la base du plan de paix de Jared Kushner – c’est une proposition très proche de ce que veulent les Israéliens. Est-il voué à l’échec ? Je devrais dire oui à 99%, mais (il reste) 1%, il ne faut jamais oublier le 1%. Trump est particulièrement capable de pousser les Israéliens, car il est très populaire en Israël », a encore dit l’ambassadeur.

1 Auteurs du commentaire
plus récent plus ancien Le plus populaire
Anonyme

Au moins Louis XIV a laissé u monument : le chateau de Versailles,
Trump lui, ne laissera comme souvenir que sa connerie monumentale

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun