Une enquête judiciaire sur l’affaire de vente présumée de bébés à Jendouba

10-07-2019

Le Directeur régional de la Santé de Jendouba, Mohamed Rouiss, a déclaré ce mercredi 10 Juillet qu’une enquête judiciaire a été ouverte, pour traite de personnes, et formation de consensus à cet effet, en Tunisie et à l’étranger, au sujet de l’affaire relayée par les médias, selon laquelle une infirmière de l’hôpital régional de Jendouba aurait aidé une mère à vendre deux enfants, qu’elle a eu hors mariage, à des prix variables.

La direction régionale de la santé a eu connaissance de cette information à travers les médias, comme la majorité des citoyens, et a saisi directement la justice, face à l’absence des éléments requis pour ouvrir une enquête administrative, a-t-il indiqué ce matin dans un entretien téléphonique avec Jawhara.

Il a dit ne pas disposer d’informations sur l’identité de l’infirmière ou de la maman ayant vendu ses enfants, « malgré nos tentatives menées par nos propres moyens pour obtenir des données à ce sujet ».

Il a ajouté que les résultats des investigations judiciaires allaient paraître bientôt, et seront dévoilés à temps, signalant que le juge d’instruction a décidé de convoquer le journaliste qui a réalisé l’enquête pour en savoir plus, et s’arrêter aux détails de cette affaire.

L’histoire porte sur une infirmière qui aurait aidé des mamans à vendre leurs enfants nés hors mariage, en les faisant accoucher à l’hôpital sans papiers nécessaires.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun