Youssef Chahed dévoile la feuille de route pour les six prochains mois

18-04-2019

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a déclaré hier soir, mercredi 17 avril, que la feuille de route pour les six prochains mois est claire, avec en tête de priorité l’amélioration des conditions de vie des citoyens, la préservation de leur sécurité et la lutte contre la hausse des prix. Le gouvernement a, par ailleurs, pour priorité de faire réussir les prochaines élections.

Dans son adresse au peuple, retransmise hier sur al-Wataniya, le locataire de la Kasbah a imputé les tensions politiques aux campagnes électorales anticipées d’une part, et aux revendications démesurées de certains syndicats et chambres, d’autre part.

Certains de ses syndicats sont arrivés jusqu’à extorquer le gouvernement, pensant qu’ils allaient le faire plier dans ce contexte de préparation des élections, a-t-il dit, qualifiant une telle attitude d’inacceptable.

Il a ajouté que « les problèmes du pays ne se règlent pas par les cris, les vociférations et le chaos, mais par le dialogue rationnel, et la discussion des données réalistes », revenant sur ce qui s’est passé la semaine dernière à l’Assemblée lors du débat autour de la santé publique, cela provient « de gens qui n’ont pas compris la démocratie, et qui pensaient que celle-ci revient à la calomnie, aux invectives, et au chaos ».

Il a dit s’abstenir de répondre aux campagnes de calomnie et de dénigrement, par respect de sa responsabilité, étant donné qu’ »il y a un niveau au-dessous duquel, le discours politique ne peut tomber ».

Chahed a considéré que la politique dans son sens noble, n’est pas de satisfaire certaines parties, mais de prendre des décisions, quoique difficiles, pour l’intérêt du pays, en pensant à son avenir et aux générations futures.

Le locataire de la Kasbah a mis en garde les Tunisiens contre « les rumeurs et les informations mensongères », les qualifiant d’ennemi n’o 1 de la Tunisie et de la démocratie. Selon ses dires, « le gouvernement connait plus que quiconque l’étendue de la souffrance des Tunisiens et l’ampleur des problèmes qui se sont accumulés pendant des années ».

Il a affirmé que l’amélioration de la situation du pays, requerrait « la poursuite du processus des réformes, et l’exécution des grands projets et programmes ».

Il a annoncé le démarrage, au cours des six prochains mois, de nombreux grands projets, dont l’autoroute Tunis – Sidi Bouzid, le port d’Enfidha, le RFR, les stations de dessalement, et les projets d’énergie renouvelable.

Il a ajouté que plusieurs projets seront lancés pour promouvoir l’emploi, notamment le programme permettant aux diplômés du supérieur d’exploiter les terres agricoles non structurées.

Chahed a par ailleurs qualifié la réforme des caisses sociales d’importante, dans la mesure où elle permettra d’en améliorer la situation financière, et de verser les pensions dans les délais.

« Lorsque le gouvernement a lancé cette réforme que le pays a attendu pendant plus de 20 ans, il a préservé le dispositif social, qui est parmi les acquis de l’Etat d’indépendance, ainsi que les droits des retraités, et ceux des générations d’hommes et de femmes », a-t-il dit.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun