Au sommet de l’UA à Niamey, solidarité avec la Tunisie, et sympathie envers son président

08-07-2019

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaïs Jhinoaui, a conduit la délégation tunisienne au Sommet de l’Union africaine, tenue hier dimanche 07 Juillet à Niamey (Niger), pour célébrer le lancement officiel de la zone de libre-échange continentale africaine, qui a pris effet le 30 Mai 2019.

La ZLEC constitue un mécanisme nécessaire pour réaliser l’intégration africaine, a souligné le ministre, exprimant la détermination de la Tunisie de continuer à contribuer aux efforts continentaux pour activer cette zone et ses instruments complémentaires. L’Institut africain des statistiques, dont le siège est à Tunis, aura un rôle central et d’appoint pour cette zone, a-t-il souligné.

La Tunisie a signé l’accord de libre-échange le 21 Mars 2018 à Kigali, et en a entamé les procédures de ratification, dans le droit fil de sa volonté d’intensifier la coopération économique avec les pays du continent, souligne un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

La ZLEC est le plus grand espace dans le monde avec 1.2 milliard de personnes, et un volume d’échanges dépassant les 3000 milliards de dollars. Elle va permettre d’augmenter les transactions commerciales avec les pays africains de 16 % à 33 %.

Plusieurs dirigeants et chefs de délégation ont souhaité un prompt rétablissement au chef de l’Etat, et ont exprimé leur solidarité avec la Tunisie, et leur condamnation du double-attentat qui l’a visé la semaine dernière, c’était lors de leurs entretiens avec Jhinaoui, en marge du sommet.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun