Chalghoum expose les solutions pour maitriser la dette

16-01-2020

Le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, a déclaré ce jeudi 16 janvier, lors d’une plénière parlementaire, que le taux d’endettement pourrait être maîtrisé à travers deux solutions.

« La première consiste à parvenir à un consensus pour réduire les dépenses sur une courte période et dégager des ressources exceptionnelles ».

La deuxième solution est « de mettre en œuvre un programme à moyen terme, moyennant des résultats annuels, c’est ce qui a été fait au niveau du budget de l’Etat », a-t-il souligné.

Selon ses dires, la baisse du déficit budgétaire qui est passé de 6,1 % en 2016 / 2017, à 4,8 % en 2018 et à 3,5 % 2019 a permis de tirer vers le bas, le taux de la dette.

Le ministre a indiqué que le taux d’endettement a été, pour la première fois, sur une courbe descendante passant de 77,9 % à 72,7 %, selon les résultats définitifs de 2019.

Il a estimé que les efforts devaient se poursuivre au niveau du budget de l’Etat, mais aussi en termes de taux de croissance. « Si le moteur de croissance revient, l’Etat serait en capacité de dégager des ressources, sans pressions fiscales supplémentaires », a-t-il préconisé.

Chalghoum a affirmé que « l’économie sociale et solidaire était l’un des moteurs de croissance, dans la mesure où elle vise à améliorer les conditions des couches vulnérables et démunies, dans les régions intérieures et les localités défavorisées ».

L’Assemblée des représentants du peuple a adopté dans la foulée, à 104 voix favorables, 09 oppositions et 08 abstentions, un protocole d’accord entre la Tunisie et l’Italie, portant sur le programme d’appui au secteur privé, et d’intégration financière dans le domaine agricole et de l’ESS (Économie sociale et solidaire), et un accord de facilitation des crédits entre la banque centrale de Tunisie et la caisse italienne des dépôts et des crédits, conclus le 18 Mars 2019.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c