Fakhfakh évoque sur France 24 les deux grandes batailles qui attendent son gouvernement

13-05-2020

Le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a déclaré hier soir, mardi, que la Tunisie a réussi à maîtriser, en grande partie, la propagation du Coronavirus, a fortiori qu’aucun nouveau cas de contamination n’a été enregistré, pendant les deux derniers jours, et 70 % sont guéries.

Dans un entretien avec France 24, il a mis l’accent sur la contribution des Tunisiens, leur responsabilité et leur engagement en faveur du confinement, de la distanciation sociale… ayant permis de maîtriser l’épidémie, signalant que le seul souci du gouvernement est la santé des Tunisiens, malgré le coût socio-économique élevé du confinement.

Il a, par ailleurs, souligné que le gouvernement allait continuer à imposer l’isolement obligatoire à tout revenant de l’étranger, et ce jusqu’au 14 Juin, date de la fin de la troisième phase du confinement ciblé, dont l’application avait commencé le 4 mai.

Fakhfakh a déclaré que deux grandes batailles attendent son gouvernement, après la maîtrise du Coronavirus, la première est le sauvetage de l’économie et le changement du modèle du développement et la deuxième et la lutte contre la pauvreté, d’autant plus que le Coronavirus a mis à nu la situation sociale vulnérable et l’indigence en Tunisie, ainsi que la fragilité de son tissu économique.

Il a préconisé la mise en œuvre de grandes réformes conformément à un modèle équitable et inclusif, avec moins de bureaucratie, affirmant que son gouvernement va mener cette bataille, sans tergiversation, avec un consensus entre l’ensemble des institutions.

Fakhfakh n’a pas caché la difficulté de la situation économique en Tunisie, particulièrement suite à la crise du Coronavirus. 10 mille entreprises sont actuellement, en état de chômage technique et des mesures ont été prises pour en rééchelonner les dettes, a-t-il indiqué, signalant que son gouvernement a réussi à préserver les emplois et à prendre en charge les catégories démunies dans l’attente du démarrage des réformes radicales. Il a encore souligné qu’un million 200 mille aides ont été accordées par le gouvernement.

Elyes Fakhfakh a, de surcroît, annoncé que son premier voyage à l’étranger sera pour l’Algérie, du fait des relations historiques profondes entre les deux pays.

Au sujet du sommet de la francophonie que la Tunisie devait abriter en cette année 2020, le locataire de la Kasbah a indiqué avoir examiné il y a deux semaines avec son homologue français, les conditions de la tenue du Sommet à la même date, et l’éventualité de le reporter au début de l’année prochaine, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, en vue de lui garantir les meilleures conditions d’organisation.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme