La France réagit à l’amendement du code électoral en Tunisie

20-06-2019

Le Quai d’Orsay a réagi hier, mercredi, à la révision du code électoral adopté mardi lors d’une plénière à l’Assemblée.

A la question de savoir si cette réforme va dans le bon sens, d’autant que certaines dispositions ont été fortement critiquées, avec le risque de mise à l’écart de candidatures, le représentant du ministère des Affaires étrangères a répondu :

L’Assemblée des représentants du peuple de la République tunisienne a adopté une loi portant révision du code électoral. Il n’appartient pas à la France de se prononcer sur ce vote souverain.

La France réitère son soutien à la Tunisie, pays ami et partenaire privilégié. Elle renouvelle sa confiance dans le peuple et les institutions tunisiennes et salue la vitalité démocratique tunisienne dont les élections générales de l’automne constitueront un temps fort.

La France participera à la mission d’observation électorale de l’Union européenne et entend continuer à apporter tout son soutien à la Tunisie, dans le respect de son indépendance et de ses institutions.

D’après le Quai d’Orsay

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun