La Tunisie est classée 2ème après le Brésil, un confinement général sur l’ensemble du territoire est impossible (Saïed)

06-07-2021

Le président Kaïs Saïed a déclaré hier soir, lundi 05 juillet, que la Tunisie occupe, désormais, la deuxième position mondiale, après le Brésil, en termes de propagation du coronavirus, selon le classement des organisations internationales.

Dans une allocution à l’ouverture de la réunion de crise, tenue hier soir à Carthage en présence du chef du gouvernement, Hichem Méchichi, de plusieurs ministres et hauts cadres militaires et sécuritaire, le chef de l’Etat a affirmé qu’il est impossible de décréter, à l’heure qu’il est, un confinement général dans l’ensemble de la Tunisie, étant donné que les conditions socio-économiques ne le permettent pas. « Comment faire, le cas échéant, avec un ouvrier de chantier, une aide-ménagère, ou douze personnes qui habitent le même logement ? »; s’est-il interrogé.

Il a, néanmoins, admis que « la Tunisie ne peut continuer avec les mêmes mesures, alors que les chiffres passent du simple au double de jour en jour, et que les cris de détresse se multiplient d’un gouvernorat à un autre, du fait de l’absence des moyens matériels, du vaccin…etc ».

« La responsabilité nous incombe aujourd’hui, de prendre de nouvelles mesures, étant donné que celles prises jusque-là n’ont pas donné lieu aux résultats escomptés ; elles ont été inefficaces, insuffisantes ou ont carrément échoué », a-t-il déploré, selon une vidéo mise en ligne.

« Nous sommes en guerre contre le Coronavirus. La Tunisie a perdu une bataille, mais devra emporter la guerre », a-t-il asséné.

« Nous devons l’emporter par nos propres moyens, notre volonté, et notre capacité à trouver des solutions pour sortir de cette situation dans laquelle, nous nous sommes enlisés, » a-t-il souligné.

La réunion a débouché sur cinq nouvelles mesures dont l’accélération de l’arrivée du vaccin anti-covid ; une nouvelle répartition géographique de la Tunisie, selon le taux d’incidence du virus ; et l’enrôlement des jeunes diplômés parmi les cadres médicaux et paramédicaux, afin qu’ils soient dispatchés sur les différentes régions…

Gnetnews