La Tunisie est dans une impasse financière sans précédent (Saïdane)

08-11-2021

L’économiste, Ezzeddine Ben Saïdane, a déclaré ce lundi 08 novembre que la réunion entre la délégation économco-financière tunisienne, ayant rassemblé notamment le gouverneur de la banque centrale, et les ministre de l’Economie et de la Planification, et des Finances, d’un côté, et une mission du FMI, conduite par le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale (MENA), Jihad Azour de l’autre, s’inscrit dans le cadre des discussions, et non des négociations.

Si la Tunisie réussit à convaincre le FMI, l’on passera à des négociations, et peut-être un accord avec le fonds monétaire international, et tous les bailleurs de fonds vont s’aligner derrière cette position, a-t-il souligné ce matin dans un entretien avec Shems.

Saïdane a estimé que « la Tunisie avait entamé les discussions avec le FMI avec une crédibilité très écornée, étant donné qu’elle ne s’est pas engagée à un programme de réformes ».

Les discussions techniques ont commencé avec le fonds monétaire international, sans le parachèvement de la loi des finances complémentaire de l’année 2021, et la loi des finances de l’année 2022, a-t-il ajouté.

Saïdane s’est interrogé sur les réformes que la Tunisie pourrait présenter afin de convaincre le FMI, appelant à la nécessité de rétablir la confiance avec celui-ci.

L’économiste a, par ailleurs, supposé que le déficit budgétaire soit dans la limite de 14 à 15 % cette année, ce qui bloquera les discussions avec le FMI et les bailleurs de fonds.

La Tunisie est dans une impasse financière réelle, et sans précédent, a-t-il averti.

L’expert a appelé à parvenir à des solutions pour sortir de cette situation financière difficile.

Gnetnews