La Tunisie s’apprête à adhérer à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives

20-06-2019

TAP – La Tunisie est en train de préparer son adhésion à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), a affirmé, mercredi, à Paris, le ministre de l’Industrie et des PME, chargé également de l’Energie, Slim Feriani.

Feriani, qui s’exprimait à la Conférence mondiale de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), organisée au Centre de conférences de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris, a réitéré l’engagement du gouvernement tunisien à adhérer à cette initiative, dont l’objectif est de « maintenir à jour et superviser la mise en œuvre d’une norme visant à évaluer dans quelle mesure les revenus des ressources pétrolières, gazières et minérales d’un pays sont gérées de manière transparente ».

« Un groupe de travail formé de représentants de plusieurs partis, d’organisations nationales et de la société civile, se penche sur la préparation d’un plan d’action concernant cette adhésion », a-t-il dit, rappelant les initiatives de la Tunisie concernant « l’accès aux données et le renforcement de la confiance dans le domaine de l’énergie », dont la création d’un portail open data afin de diffuser toutes les informations relatives au secteur énergétique.

« Le département de l’Industrie et des PME s’est engagé à adhérer à l’initiative ITIE et à mettre en application les principes de contrats ouverts dans les secteurs des industries extractives », a-t-il insisté.

La Coalition tunisienne pour la transparence dans l’énergie et les mines (CTTEM) avait appelé, en septembre 2018, à accélérer les procédures d’adhésion de la Tunisie à l’Initiative ITIE.

Composée de 13 associations de la société civile, la CTTEM reproche aux autorités énergétiques l’absence de transparence et de bonne gouvernance dans le domaine des hydrocarbures, ce sui demeure, à son avis, « l’une des causes principales de la prolifération de la corruption dans le secteur ».

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed avait annoncé, lors du conseil ministériel restreint, le 7 juin 2019, que la Tunisie va adhérer à l’ITIE, en ce mois de juin 2019.

Une fois membre de l’ITIE, la Tunisie sera contrainte de se conformer à la « Norme ITIE », laquelle exige des pays et des entreprises, la divulgation de l’information sur les étapes-clés de la gouvernance des revenus pétroliers, gaziers et miniers.

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun