Tunisie : Le fléchissement épidémique se confirme, la crainte d’un rebond du virus à l’automne reste entière

15-09-2021

Le fléchissement de l’épidémie du Coronavirus semble s’inscrire dans la durée, signe que la Tunisie est venue à bout de la 4ème vague meurtrière de l’été dernier, sans pour autant être à l’abri d’un nouveau rebond épidémique. Les craintes restent entières dans notre pays et dans le monde, de voir le virus reprendre du poil de la bête à l’automne, période propice aux maladies virales.

Les efforts se concentrent actuellement sur l’intensification de la vaccination, avec l’objectif de toucher 50 % de la population en octobre prochain, et de consolider l’immunité collective de la société tunisienne. Pour vaincre les réticences encore persistantes envers la fameuse injection, les autorités s’acheminent vers l’instauration du Pass sanitaire à l’entrée des espaces publics, et à l’obligation de la vaccination pour les enseignants et personnel éducatif.

A ce stade, plus de 3 millions de Tunisiens ont parachevé la vaccination, 3 052 221 plus précisément, sur près de 7 millions de doses administrées, 6 911 801 exactement.

Au cours de la journée d’hier, presque la moitié des personnes convoquées par SMS se sont vu inoculer une dose de vaccin, 50 450 vaccinés sur 116 969 convoqués.

Côté évolution épidémique, quelque 843 nouveaux cas ont été testés positifs au coronavirus à la date du 13 septembre, après la parution des résultats de 8406 analyses en laboratoire, soit un taux de positivité de 10,39 %.

Le bilan frôle désormais les 700 mille contaminations, 696 279 plus précisément, sur un ensemble de 2 820 744 analyses en laboratoire.

Quelque 337 ont été déclarés guéris au cours des dernières 24 heures, portant le total à 667 538 guérisons.

A ce stade, la Tunisie déplore 24 337 morts du Covid-19 ; 14 décès ont été signalés le 13 septembre.

Les pressions ont sensiblement baissé sur les établissements de soins publics et privés, 2221 malades y sont accueillis, dont 35 nouvellement admis. Sur l’ensemble, 425 sont placés en soins intensifs et 100 sous respiration artificielle.

Gnetnews