L’avocat de Sami Fehri, Abdelaziz Essid, réagit à son arrestation

06-11-2019

Dans sa première réaction à l’arrestation du propriétaire de la chaîne el-Hiwar, Sami Fehri, son avocat, Abdelaziz Essid, souligne ce mercredi que les investigations avec Sami Fehri ont commencé hier, mardi, à l’aube et ont duré environs 13 heures d’affilée.

Dans un poste sur sa page facebook, l’avocat ajoute que les investigations ne portaient pas sur Cactus avant la révolution, mais concernaient le partenariat avec Slim Riahi, et la manière dont le litige entre les deux parties au sujet de la société Eight Prod, a été résolu.


Selon ses dires, bien qu’il n’y ait pas de failles ou de contraventions dans les papiers, le parquet a émis, à 21h30 mn, une décision de détention préventive de Fehri, du gérant de la Société Eight Prod et de l’administratrice judiciaire.

Abdelaziz Essid évoque, par ailleurs, une série de descentes et de perquisitions au siège de la société, de la chaîne, du domicile de Fehri… qui se sont poursuivis jusqu’à l’aube.

L’avocat s’interroge sur l’objet de ces recherches drogue ? armes ?… , signalant que rien n’a été trouvé, et présumant qu’ils étaient en train de chercher la vidéo relative aux financements du mouvement Ennahdha.

Les mesures et les auditions vont continuer aujourd’hui 06 novembre, sans qu’il y ait une affaire en justice, sans qu’il y ait un juge d’instruction chargé du dossier…c’est le parquet qui agit tout seul…interdit le voyage, décide la détention préventive et ordonne la perquisition, etc., écrit-il.

Le parquet du pôle judiciaire économique et financier avait ordonné à la brigade des enquêtes économiques et financières de placer en détention préventive Sami Fehri, l’administratrice judiciaire de Cactus Prod, et la gérante de la société.

Cette garde à vue intervient pour corruption présumée de l’administratrice judiciaire de la société, suspectée d’avoir conclu des accords contraires à la loi et aux dispositions en vigueur, a déclaré le porte-parole du pôle, Sofien Seliti à la TAP.

Sami Fehri et son épouse ont été visés par une interdiction de voyage le 29 octobre dernier, suite à une décision du parquet.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin