Le gouvernement annonce les mesures de la 2ème et 3ème phase du confinement ciblé

21-05-2020

La ministre aux grands projets, Lobna Jribi, a affirmé ce jeudi 21 mai, que « l’épidémie du coronavirus a été relativement maîtrisée, grâce à l’esprit de solidarité et de responsabilité et la conjugaison des efforts de tous, mais le danger reste de mise et nos acquis peuvent être perdus à tout moment, comme c’était le cas dans d’autres pays ».

Lors d’une conférence de presse conjointe au palais du gouvernement de la Kasbah avec le ministre de l’Intérieur, Hichem Mechichi, et le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, la ministre a décliné les mesures concernant la deuxième et troisième phase du confinement ciblé.

Maintien de la séance unique dans la fonction publique jusqu’au 14 juin

Le gouvernement décide ainsi une ouverture plus importante de l’économie, avec le démarrage de la deuxième phase du déconfinement après l’Aïd, soit le mardi 26 mai.

Les activités de l’industrie, des services et du bâtiment et travaux publics (BTP) passent de 50 % à 75 %.

Il en est de même pour la fonction publique qui passe à 75 %, avec le maintien de la séance unique selon deux séances différentes, jusqu’au 14 juin.

La première de 8h à 13h, et la deuxième de 9h30 mn à 14h30 mn.

Par ailleurs, le mode de travail par alternance sera supprimé pour les petits métiers.

Les crèches, les jardins d’enfants et les garderies ouvriront à partir de cette date avec 50 % de leur capacité.

Les élèves du baccalauréat reprendront les cours le 28 mai, comme annoncé précédemment.

La ministre a, par ailleurs, décliné les mesures de la troisième phase qui se poursuit du 4 au 14 juin :

Ouverture des mosquées et lieux de culte

Reprise des centres culturels, des musées, galeries d’art et sites archéologiques avec une capacité de 50 %.

Les restaurants touristiques et des hôtels reprendront avec une capacité de 50 %.

Les restaurants, les cafés, et les salons de thé ouvriront le 4 juin, et peuvent travailler selon le mode de repas à emporter à partir du 26 mai

Reprise des universités le 8 juin, et probablement retour du transport entre les régions pour les étudiants, si les résultats de l’évaluation qui sera faite le 4 juin, auront été positifs.

Reprise intégrale le 14 juin

La ministre a, par ailleurs, souligné que la finalité n’est pas de restreindre les libertés, mais de réussir la période de résistance (soumoud) et de passer la période à la relance économique début juin ». Elle a ajouté que si la situation continue à être maîtrisée, toutes les activités seront concernées par la reprise le 14 juin, tout en tâchant à continuer à respecter les mesures sanitaires et préventives, et à éviter les rassemblements tant que l’épidémie existe ».

Lobna Jribi a réitéré que cette stratégie repose sur l’évaluation, la révision et la souplesse, évoquant la possibilité de revoir ce calendrier vers plus d’assouplissement, ou plus de restrictions, selon l’évolution de la situation épidémiologique.

Au sujet de l’évaluation de première phase, la ministre a fait état d’une prise de conscience quant au respect des mesures, signalant que 42 avertissements ont été envoyés et deux infractions graves ont été enregistrées ayant donné lieu à la fermeture des locaux.

Lobna Jribi a affirmé en préambule que le comité scientifique attire l’attention sur la persistance du danger avec la hausse de l’indice R 0 et insiste sur trois points :

*Respecter les règles sanitaires et préventives notamment au sein de l’entreprise

*Poursuivre l’interdiction des déplacements entre les régions, qui sont la première source de contagion

*Port du masque

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c