Le Made in Tunisia à l’ère de la production écolo

17-06-2019

Le « Tunisia Sustainable Fashion » est un projet qui vise à promouvoir une production propre dans le secteur du textile, pour faire du « Made in Tunisia » une marque phare sur les marchés extérieurs.

Ce projet a été créé, suite à « une véritable transition des marchés du textile et de l’habillement vers un développement durable », a déclaré le président de la fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH), Hosni Boufaden, lors d’un atelier tenu récemment, au siège de l’UTICA.

Selon lui, la « Sustainable Apparel Coalition » (coalition pour un habillement durable), regroupe les plus importants donneurs d’ordres mondiaux du textile et de l’habillement.

« Cette coalition s’est fixée comme but de réduire l’impact écologique et social dans la production des vêtements, et de tracer chaque étape de la fabrication de l’habillement pour rendre cette industrie plus écologiquement responsable ».

L’indice HIGG pour mesurer la performance environnementale
Cette “coalition pour un habillement durable” a établi une batterie de critères et d’instruments permettant de mesurer la performance des produits, en matière de développement durable, durant la fabrication du textile.

Il s’agit de l’estimation des quantités d’eau, d’énergie, et de CO2 consommées par les usines, les produits chimiques utilisés, les taux de pollution, mais aussi les émissions dans l’air, et les conditions de travail dans les usines de toute la chaîne de production.

Pour mesurer la performance environnementale des produits textiles, la SAC a élaboré un indice, sous la forme d’un outil standardisé appelé le Higg Index, en plus de la méthodologie d’accompagnement des entreprises de COSE361.

« L’objectif est de fournir aux entreprises, un Benchmarker de l’impact environnemental, qui leur permettra de définir une stratégie et piloter leur performance environnementale, afin de répondre aux évolutions futures du marché et en faire un avantage concurrentiel majeur ».

La coalition compte créer aussi, un label qui indiquera au consommateur le degré de développement durable du vêtement qu’il achète.

« Les marques pourront ainsi choisir en toute connaissance de cause les fabricants en fonction de leur degré d’impact environnemental et social ».

Alternatives énergétiques et impact économique et environnemental
La SAC propose la mesure des performances environnementales, à travers un audit des usines et des entreprises en question.

Durant cette opération, la comptabilité énergétique sera prise en considération, par la mise en place d’un système de gestion de l’énergie, permettant de répartir la facture d’énergie par poste de consommation, et la définition des ratios par poste également, en plus de la vérification de l’efficacité des équipements.

Il y aura aussi, la réduction de la charge d’éclairage, grâce à l’exploitation de la lumière du jour dans les ateliers de production, et le recours à l’éclairage en LED.

Le rendement d’air comprimé devrait être optimisé, grâce à la détection et réparation des fuites d’air comprimé.

Le rendement du réseau thermique figure parmi les alternatives énergétiques également. Il s’agit de la détection et réparation des fuites de vapeur, et des réglages systémiques de la combustion au réseau des bruleurs.

Emna Bhira

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun