Le président soudanais Omar Béchir renversé par l’armée (sources médiatiques arabes)

11-04-2019

Des sources médiatiques concordantes arabes annoncent que le président soudanais, Omar Béchir, a été renversé par l’armée.

Al-Jazeera, citant son correspondant à Khartoum, rapporte que des officiers de l’armée soudanaise ont informé le président Omar Béchir qu’il n’était plus président de la république.

Les forces militaires du Soudan ont annoncé ce jeudi qu’elles étaient en train de rendre public un important communiqué, alors que l’armée s’est déployée dans les environs du palais républicain.

La chaîne qatarie, qui cite l’agence de presse allemande, ajoute que l’armée soudanaise a adressé un mot d’ordre à toutes ses unités, où elle leur signifie avoir pris le pourvoir et entamé la formation d’un conseil militaire pour gérer les affaires du pays.

La chaîne al-Mayadeen qui cite des sources médiatiques soudanaises, abonde dans le même sens, et fait état de la déposition d’Omar Béchir par l’armée. Ces mêmes sources supposent l’annonce par les forces armées de la création d’un conseil militaire provisoire, et annoncent le déploiement de l’armée soudanaise dans les rues de la capitale Khartoum.

Al-Mayadeen ajoute, en citant des sources politiques, que le premier vice-président soudanais, et ministre de la Défense, Aouadh Ben Ouf, est celui qui a conduit ce jeudi 11 Avril l’opération militaire au Soudan.

La même source évoque la fermeture de l’aéroport de Karthoum, l’arrestation de près de 100 personnalités politiques et militaires parmi d’anciens et actuels responsables, ainsi que de 100 dirigeants du parti du congrès national.

La chaîne al-Arabiya annonce-t-elle aussi la déposition d’Omar Béchir. Citant ses propres sources, elle ajoute que de nouveaux dirigeants seront à la tête du pouvoir au Soudan.

Des informations de presse évoquent une réunion des dirigeants militaires sans la présence du président el-Béchir. Les forces armées ont pris le contrôle du siège de la radio et de la télévision, et des forces militaires se sont emparées du pouvoir, ajoute la chaine.

Ces événements interviennent à l’heure que des manifestants continuent à affluer vers le siège de la direction générale de Khartoum et que des signes de liesse sont perçus dans certaines rues de la capitale.

Ce faisant, la radio officielle soudanaise a annoncé ce jeudi matin qu’un important communiqué allait être rendu public par les forces armées, indique al-Arabiya.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun