L’état d’esprit des Tunisiens avant de se diriger aux urnes (Vidéo)

13-09-2019

Ainsi se termine ces 15 jours de campagne… Débats, visites de terrain des candidats, apparitions télévisées… les Tunisiens ont eu de nombreux moyens de se faire une idée sur les programmes des 26 prétendants. Pourtant à y voir de plus près, la population ne semble pas encore totalement décidée… GnetNews s’est rendu dans le centre-ville de Tunis pour interroger les citoyens sur leurs impressions… comment ont-ils ressenti cette cinquième élection démocratique de l’histoire de la Tunisie ?

Certains sont hantés par le désespoir… c’est le cas de cet homme, attablé avec un ami à une terrasse de café. Pour lui, les promesses lancées par les candidats sont intenables… « J’ai confiance dans les élections car le vote est une avancée dans le processus démocratique, mais je n’ai pas confiance dans les candidats qui se sont présentés… leurs programmes sont irréalisable ! », nous confie-t-il.

Pour ce qui est de l’ambiance de campagne, certains n’ont pas été convaincus, ni par les débats, ni par les visites de terrain des candidats, pourtant nombreuses dans tous les gouvernorats du pays. «L’essentiel n’est pas de brandir des prospectus, des tee-shirts, des casquettes, ou de faire des spectacles… il faut comprendre leurs programmes », nous raconte un autre citoyen rencontré sur l’avenue Habib Bourguiba.

Un commerçant du Souk de la médina, lui n’a pas du tout été convaincu par les prestations des candidats lors des débats… « Il n’y aucun d’entre eux qui peut se prétendre président, car ils ne savent pas parler… et c’est la base quand on veut être président ! », lance-t-il.

Dans tout ce flot de pessimisme, certains restent confiants et croient en cette élection… C’est le cas de ce trentenaire, qui a souhaité lancé un message à la jeune génération… « Allez voter ! Depuis quelques années, nous allons dans la bonne direction… il faut continuer ! ».

Si la célèbre avenue Habib Bourguiba se prépare ce soir à accueillir les meetings de clôture de nombreux candidats, le cœur des Tunisiens, lui, n’est pas à la fête. La soudaineté de cette élection ou l’ambiance délétère qui a régné pendant cette campagne sont peut-être les raisons de cette réticence.

Reportage réalisé par Emna Bhira et Wissal Ayadi

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin