Le ministère de l’Intérieur défend le DG de ses services spéciaux attaqué par Nidaa Tounes

21-05-2019

Le ministère de l’Intérieur affirme être « au-dessus des tiraillements politiques, et rejette d’une manière catégorique toute tentative de l’entrainer dans les surenchères », sur fond des accusations adressées par Nida Tounes (Clan de Hammamet) contre l’un de ses hauts cadres.

Dans un communiqué paru dans la nuit de lundi à mardi, le même département pointe le comportement « du président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofien Toubel, qui a publié la photo du directeur général des services spéciaux au ministère, dans un poste sur sa page Facebook avant qu’il ne se précipite à la retirer. »

Le ministère réagit également « au communiqué publié par Nidaa Tounes (Clan de Hammamet), et signé par le président de son bureau politique, accusant l’un des directeurs généraux au MI de complicité en matière de fuite d’une vidéo inhérente à Sofien Toubel, en allusion claire au DG des services spéciaux. »

Le MI considère que « de tels agissements exposent l’intégrité physique du DG en question au danger, face aux menaces terroristes visant sa personne ». Il dénonce « une atteinte criante contre le moral de l’un des cadres du ministère qui planche sur la lutte contre le terrorisme, et la préservation du territoire national ».

La même source dénonce « une vague de suspicion à l’approche des prochaines échéances électorales ».

Une vidéo montrant Sofien Toubel dans un cabaret en Egypte, relayée sur les réseaux sociaux, fait un grand bruit, bien qu’elle concerne sa vie privée.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun