Mandats de dépôt contre les frères Karoui : L’inspection générale rend son rapport

30-09-2019

Le conseil de l’ordre judiciaire aurait reçu à la fin de la semaine écoulée, le rapport général de l’inspection générale du ministère de la Justice, au sujet des procédures judiciaires suivies en matière d’émission des mandats de dépôt contre les Frères Nabil et Ghazi Karoui, poursuivis pour « fraude fiscale et blanchiment d’argent », selon des informations médiatiques concordantes.

Le président du parti Au cœur de la Tunisie, et finaliste du 2ème tour de la présidentielle, a été arrêté et incarcéré le 23 août dernier, en vertu d’un mandat de dépôt, émis à son encontre par la chambre d’accusation du pôle judiciaire financier, suite à une plainte de l’ONG I Watch.

Son frère Ghazi, tête de liste à la circonscription de Bizerte aux législatives du 06 octobre, serait en fuite.

Le ministre de la Justice, Mohamed Karim Jamoussi, avait affirmé en août dernier, qu’il allait charger l’inspection générale de son département d’examiner les dessous de ces mandats de dépôt, et de vérifier si les procédures engagées étaient légales et irréprochables.

Une source du ministère avait promis à cette date que les résultats du travail de l’inspection générale seraient portées à la connaissance de l’opinion publique.

Ce faisant, la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Tunis examinera ce mercredi 02 Octobre, la demande de libération de Nabil Karoui, présentée par son comité de défense.

Ladite chambre devait statuer sur cette demande mercredi dernier 25 septembre, mais l’audience avait été reportée à cause de la grève des magistrats.

De nombreuses voies politiques et civiles réclament la remise en liberté de Nabil Karoui, au nom de l’équité et de l’égalité des chances entre les deux vainqueurs du premier tour de la présidentielle.

L’ISIE a rassuré ce week-end par la voix de l’un de ses membres, Adel Brinsi, sur la tenue du second tour de la présidentielle à la date du dimanche 13 octobre, « bien qu’elle soit consciente de l’existence d’une crise éthique, politique, légale et constitutionnelle, eu égard à la non-libération du candidat au 2ème tour, Nabil Karoui », a-t-il souligné.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui