Michelle Bachelet considère la Tunisie comme un modèle à suivre dans la région

13-06-2019

« Le Système des Nations-Unies considère la Tunisie comme un modèle à suivre dans l’ensemble de la région, du fait de ses réformes en matière de promotion des droits de l’homme, de consécration des libertés, et de consolidation du processus démocratique ; une expérience unique dont il faudrait poursuivre le soutien ».

C’est ce qu’a déclaré la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, lors de son entretien hier, avec le ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’Homme.

Elle a ajouté que le haut-commissariat comprend les défis sécuritaires, régionaux et économiques auxquels fait face la Tunisie, affirmant qu’elle se considère comme « une ambassadrice aimante de la Tunisie », et ne manquera pas de réitérer l’appel à la communauté internationale, en vue de renforcer son soutien à ce pays et à son projet démocratique réussi.

La rencontre a porté sur les principaux dossiers en instance, la préparation des rapports, le suivi des recommandations dans le domaine des droits de l’homme, la mise en conformité des législations nationales avec la constitution, les garanties dans le domaine des droits de l’homme, et les principales réformes législatives et institutionnelles décidées par la Tunisie dans le cadre de l’élimination de toutes les formes de discrimination, de marginalisation et de soutien aux droits de l’homme et aux valeurs d’égalité, de citoyenneté.

L’ancienne présidente du Chili est en visite du 11 au 13 en Tunisie, où elle s’entretiendra avec les hauts responsables, notamment le président Béji Caïd Essebsi.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun