Selma Elloumi lance un appel pour le rassemblement des forces nationales progressistes

20-06-2019

La présidente de Nidaa Tounes (Clan d’Hammamet), Selma Elloumi Rekik, fait un plaidoyer pour l’unification « des forces nationales progressistes autour d’un programme national en vue de sauver la Tunisie ».

Dans un appel lancé hier sur sa page officielle, Elloumi considère que la Tunisie est aujourd’hui en danger, et « il n’y a pas lieu de maintenir l’état d’effritement, de flou et de faire du citoyen une proie à toutes les formes d’extorsion et de supercheries. »

« Le pas audacieux qui s’impose aujourd’hui à tous les sages, est la construction d’un pôle national progressiste rassemblant les différentes forces politiques qui ont en partage les valeurs, principes et programmes ; des forces nombreuses, ce que les rassemble est beaucoup plus important de ce qui les divise », souligne-t-elle.

L’ancienne ministre du tourisme écrit que « l’intérêt de la Tunisie, nous oblige aujourd’hui, de laisser de côté les calculs et intérêts étriqués, de faire face sérieusement aux dossiers socio-économiques brûlants, et d’écouter les préoccupations des Tunisiens dans toutes les régions du pays ».

Le rassemblement souhaité devra reposer, selon ses dires, sur quatre principes :

*Rétablir l’autorité de l’Etat et de ses institutions afin qu’ils retrouvent leur forme et jouent convenablement leur rôle ;

*Parachever le processus de construction des institutions constitutionnelles, étant l’unique garant de faire  réussir et pérenniser l’expérience démocratique ;

*Parvenir à la réconciliation nationale globale entre l’ensemble des Tunisiens, sur la base de la justice et de la restitution des droits ;

*Accorder la priorité aux programmes de développement pour lutter contre la pauvreté, le chômage et la marginalisation, et remettre les secteurs vitaux à l’équilibre.

Gnet

 

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun