Tunisair : La réforme immédiate ou le risque de fermeture (Maârouf)

17-04-2020

Le ministre du Transport et de la Logistique, Anouar Maârouf, a déclaré ce vendredi 17 avril que le transport aérien est parmi les secteurs les plus touchés par la pandémie du Coronavirus, signalant que certaines compagnies aériennes sont menacées de fermeture et d’autres grandes compagnies ne vont pas reprendre leur activité.

150 millions de dinars de pertes entre Avril et Mai

Intervenu ce matin sur la radio nationale, le ministre a fait savoir que le transporteur national a perdu entre les mois de mars et avril, 150 millions de dinars, signalant qu’il y a deux hypothèses pour Tunisair, soit fermer l’œil et se retrouver un jour devant sa fermeture, soit sa réforme illico presto.

Le transport aérien ne pas revenir à la normale ni cet été, ni l’année prochaine, les pronostics misent sur une reprise l’été 2021, a-t-il assuré.

Le ministre a ajouté avoir eu, hier, une réunion avec le PDG de Tunisair, où il a été convenu de démarrer immédiatement le processus de réforme.

Il a, évoqué, à cet effet deux volets : « le premier est de prendre des mesures urgentes pour arrêter l’hémorragie, et le deuxième est de soumettre un dossier sur les scénarios de réforme à un Conseil ministériel, afin d’entamer immédiatement la réforme radicale du transporteur national, et de lui permettre ainsi de se frayer un chemin dans le nouveau monde de l’après-Coronavirus ».

Il a affirmé que l’Etat n’abandonne pas ses enfants, signalant que le versement des salaires du mois d’avril est garanti, mais que faire en mai et en juin… » il faudrait que la réforme soit engagée pour garantir la pérennité de la compagnie », a-t-il martelé.

Le ministre a salué Tunisair pour les efforts déployés pour rapatrier les Tunisiens bloqués dans différentes régions du monde, ainsi que pour avoir ramené des équipements médicaux de Chine, annonçant que deux autres vols sont programmés vers l’Empire du milieu à cette fin.

Au sujet du rapatriement des Tunisiens, le ministre qui est également membre de la haute instance de lutte contre le Coronavirus, a souligné que « cette opération va être assurée selon un planing modulable et adaptable ».

La Tunisie est confrontée à un dilemme : limiter la contagion par le virus via le mouvement des voyageurs, et répondre à la demande légitime des Tunisiens bloqués à l’étranger de revenir au bercail, ce qui requiert le mise en place d’un processus complexe, a-t-il déclaré.

Maârouf a fait savoir que 168 vols ont été assurés dans les deux sens, à l’issue desquels, 9 mille Tunisiens ont été rapatriés, et 22 mille étrangers ont été évacués.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Le gouvernement annonce les mesures de la 2ème et
Économie Économie Économie Économie Le gouverneur de Tunis intentera un recours contre
Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme