Tunisie/ Kasserine : Le chef du poste de police municipale placé en garde à vue dans le drame de Sbeïtla

14-10-2020

Le juge d’instruction du tribunal de première instance de Kasserine a ordonné, mardi soir, « de placer en garde à vue le chef du poste de police municipal de la délégation de Sbeïtla, et ce après l’avoir auditionné auprès de la brigade sécuritaire chargée de l’enquête sur les circonstances du décès dans son sommeil du citoyen Abderrazek Hasnaoui, pendant la mise en exécution des décisions de démolition de certains kiosques à journaux à Sbeïtla », selon le porte-parole officiel du tribunal de première instance de Kasserine, Riadh Nouioui.

Dans une déclaration à la TAP, Nouioui a fait savoir qu’ »une enquête a été diligentée auprès de la brigade judiciaire de la garde nationale de Kasserine, dans l’affaire du décès du citoyen en question, pour homicide volontaire, contre tous ceux qui seront révélés par l’enquête. Le corps de la victime a été confié au médecin légiste de l’hôpital régional de Kasserine ».

Ce drame survenu à l’aube de mardi a suscité l’exaspération des habitants de la cité Essourour, lieu de résidence du défunt, où ils ont procédé à la fermeture de la route régionale, des locaux commerciaux, ainsi qu’à des actes de vandalisme et de pillage.

Le chef du gouvernement a procédé dans la foulée de cette tragédie qui a profondément ému l’opinion publique, au limogeage du gouverneur de Kasserine, du délégué de Sbeïtla, du chef du district de la sécurité nationale, et du chef du poste de police municipale de Sbeïtla.

Les responsables régionaux se sont jetés la responsabilité dans cette affaire, suite à quoi le gouverneur limogé a publié sa conversation avec le maire sur Whatsapp, le désavouant après ses déclarations médiatiques où il s’affranchit de toute implication dans cet incident scandaleux.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile l’alpha et l’o