Tunisie : La fermeture des frontières n’est plus une solution face à une contagion locale (Ben Alaya)

23-09-2020

La directrice de l’ONMNE, Nissaf Ben Alaya, a déclaré ce mercredi que les cas de contamination du personnel de la santé se sont, produits, en majorité, en dehors des hôpitaux, appelant le corps médical et paramédical « à s’en tenir aux mesures de prévention tant en milieu hospitalier, qu’à l’extérieur, pour se protéger eux-mêmes et préserver leurs familles ».

Lors d’une conférence de presse, la coordinatrice générale du programme national anti-coronavirus, a fait état de la disponibilité de lits de réanimation vacants. La gestion des lits de réanimation se fait via une application, qui montre les lits occupés, et ceux vacants ; un état qui est actualisé au quotidien, a-t-elle souligné.

Au sujet des tests de dépistage du Coronavirus, elle a évoqué la décision d’en rationaliser la réalisation. « Les analyses se limitent désormais aux personnes ayant développé des symptômes, ainsi qu’aux personnes-contact, à condition qu’elles se soient rapprochées du malade de moins d’un mètre de distance, sans utilisation des moyens de prévention’.

Ben Alaya a exclu le retour au confinement, ou la fermeture des frontières qui n’est plus une solution étant donné que la contagion est devenue locale.

Elle a prôné la fermeté en matière d’application des mesures de prévention et des protocoles sanitaires, fustigeant les manquements en la matière, liés à l’inapplication de tels protocoles.

La directrice de l’observatoire des maladies nouvelles et émergentes a évoqué la possibilité que des mesures spécifiques soient prises au niveau des foyers de contamination, comme le fait de décréter un couvre-feu.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c