Tunisie : La situation financière est extrêmement grave, la BCT fait travailler la planche à billets (Saïdane)

20-08-2021

L’économiste Ezzedine Saïdane a déclaré ce vendredi 20 août que les finances publiques traversent des difficultés sans précédent, et le budget de 2021 ne reflète plus la réalité tunisienne.

Dans un entretien avec IFM, il a ajouté que les dépenses de l’Etat étaient estimées à 20 milliards de dinars, dont 8.5 milliards de dinars en termes de salaires, 5 milliards de dette publique, et 2.5 milliards de dépenses ordinaires, et de la caisse de compensation.

Il a, par ailleurs, souligné que l’Etat devait rendre les 20 octobre, et 05 novembre à la banque centrale et aux banques les emprunts contractés pour le remboursement des crédits effectués  les 23 juillet et 05 août.

La situation est, désormais, extrêmement difficile, d’autant que les  négociations avec le FMI sont totalement à l’arrêt, et il n’y a pas un gouvernement pour mener de tels pourparlers,  a-t-il dit, signalant que la banque centrale fait travailler, désormais, la planche à billets, ce qui constitue une solution très grave.

Il a estimé que la Tunisie avait urgemment besoin d’une loi de finances complémentaire (LFC), et une vision au sujet de la loi de finances de l’année 2022. Chose qui requiert un gouvernement avec un programme clair pour tenter de négocier avec le FMI.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Tunisie : Les indicateurs économiques et sociaux
Économie Économie Économie Économie Cinq ministères s’unissent pour lutter cont
Économie Économie Économie Économie La Tunisie sollicite le soutien économique et fin