Tunisie : Lettre ouverte des défenseurs de la civilité de l’Etat au président Kaïs Saied

13-01-2020

L’Observatoire national de défense de la civilité de l’Etat (ONDCE) appelle le président de la république, « à charger la personnalité la plus appropriée à former un gouvernement, et à gérer les rouages de l’Etat, de manière à garantir l’indépendance de la décision, et à réunir les facteurs de sécurité et de paix, notamment à la lumière des conflits régionaux, et des tiraillements intérieurs et extérieurs ».

Dans une lettre ouverte rendue publique hier dimanche 12 Janvier et signée par Mounir Charfi, l’ONDCE appelle le chef de l’Etat « à élargir le cercle de dialogue, et à impliquer les acteurs de la société civile démocratique, aux côtés des partis politiques, dans le processus de choix de la personnalité qui aura à former le gouvernement, pour en garantir la stabilité dans le cadre de la continuité de l’Etat ».

Cet observatoire qui a vu le jour fin décembre 2019, à l’initiative de nombre d’intellectuels, d’universitaires et d’activistes de la société civile, appelle « à désigner une personnalité nationale indépendante, parmi les hautes compétences nationales, ayant un rayonnement national et international, portant une vision stratégique globale sur la situation actuelle, et les solutions possibles eu égard aux difficultés socioéconomiques et aux défis extérieurs auxquels se heurte le pays ».

La personnalité désignée devra être orientée « à former un gouvernement de salut national d’un effectif réduit, respectant la parité et la compétence, loin du principe des quotas partisans, et ce dans le cadre d’un programme gouvernemental étudié ».

Cet appel intervient « en préservation des acquis démocratiques modernistes cumulés dans le pays », souligne cette lettre ouverte, faisant valoir « le principe de citoyenneté agissante en vue de consolider les fondements de la démocratie et de l’Etat civil ».

Les signataires souhaitent participer « aux efforts de médiation, en vue de choisir un gouvernement susceptible de respecter la civilité de l’Etat, et d’insuffler un nouvel espoir chez les Tunisiens, loin des intérêts partisans étriqués et des conflits politiques et idéologiques ».

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui