Tunisie : Levée de l’assignation à résidence sur des acteurs politiques et civils

11-10-2021

Le ministère de l’Intérieur a décidé hier, dimanche, la levée de l’assignation à résidence sur certains acteurs de la vie politique et civile.

L’ancien président de l’Instance nationale de lutte contre la Corruption (INLUCC), Chawki Tabib, avait annoncé dimanche « avoir été informé de l’annulation de la décision de son placement en résidence surveillée. »

L’assignation à résidence a été, par ailleurs, annulée pour le dirigeant et ancien ministre d’Ennahdha, Anouar Maârouf, et le député suspendu de la coalition de la dignité, Yosri Dali.

Ces dispositions interviennent dans la foulée de l’entrevue samedi dernier entre le président de la république, Kaïs Saïed et le chargé du ministère de l’Intérieur, Ridha Gharsallaoui.

Une cinquantaine de personnes ont été placées en résidence surveillée depuis le 25 août dernier.

L’ancien ministre et ex-dirigeant d’Afek Tounes, Riadh Mouakher, avait alerté, la semaine dernière, sur sa situation, estimant injustifiée la décision de son placement en résidence surveillée.

Dans un communiqué à l’opinion publique datant du 05 octobre, il a indiqué qu’il risquait de perdre son emploi, en tant que médecin-réanimateur dans le secteur privé, étant interdit d’activités depuis deux mois.

Gnetnews