Youssef Chahed dément avoir été convoqué par la Justice, le parquet évoque son éventuelle audition

12-06-2020

Le président de Tahya Tounes, Youssef Chahed, a démenti les informations relayées selon lesquelles, son épouse, son beau-frère, et des dirigeants de Tahya Tounes étaient impliqués dans ce qui est appelé l’affaire des biens immobiliers d’Alicante (Espagne).

Dans un post hier soir, sur sa page officielle Facebook, l’ex-chef du gouvernement a exclu sa comparution devant le juge d’instruction du pôle judiciaire économique et financier dans l’affaire intentée à son encontre par l’ONG I Watch.

Il a dénoncé des informations calomnieuses et diffamatoires, annonçant des poursuites contre ceux qui répandent de telles informations erronées, et attentent à son intégrité et celle de sa famille, car « la Tunisie est un Etat de droit. »

« Ni ma femme ni mon gendre ne possèdent des logements en Espagne, aucun nom d’un politique tunisien n’a été cité dans l’affaire d’Alicante, comme l’a déclaré le représentant de la Douane », a noté Youssef Chahed, précisant que l’affaire d’Alicante a débuté en janvier 2020, lorsqu’il était chef du gouvernement.

Il a, par ailleurs, affirmé qu’il n’était pas été convoqué pour comparaître devant la justice, ne percevant aucun problème dans sa possible convocation, étant donné que sa « confiance est totale dans la justice tunisienne. »

Le substitut du procureur de la république, et représentant du parquet du tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali, a confirmé hier sur el-Wataniya que Youssef Chahed était visé par une plainte de l’ONG, I Watch, dans l’affaire de « levée du gel sur les avoirs de l’homme d’affaires Marouane Mabrouk ».

Le magistrat a ajouté que le juge d’instruction était en train de préparer les dossiers en vue d’une éventuelle audition de l’ancien chef du gouvernement.

Gnetnews