Une chorale de 25 femmes se produit au Théâtre Municipal, au profit de Rotary Club (Vidéo)

09-01-2020

La chorale « Les voix du Soleil » s’est produite hier soir, mercredi, sur la scène du Théâtre Municipal de Tunis. Ces 25 femmes, toutes amatrices, ont organisé ce spectacle caritatif au profit de Rotary Club de La Marsa.

« Ce concert va financer l’action phare de cette année pour le Rotary Club de La Marsa », nous explique Hichem Dabbabi, président de l’association. En effet, ce spectacle a pour objectif de récolter des dons au profit de la réhabilitation du service de gastro-enthérologie du CHU la Rabta qui selon Mr Dabbabi « est dans un état de délabrement important ».

Cette année, le Rotary Club de La Marsa dispose d’un budget de 150.000 DT pour le financement de plusieurs projets. A cet égard, leur dernière action a été réalisée dans le région de El Ksour. Des enfants ayant des problèmes de vision se sont vu offrir des lunettes grâce à l’appui de plusieurs entreprises agissant dans le domaine de l’ophtalmologie.

Les Voix du Soleil ou l’art au service de la bonne cause
Elles sont avocates, médecins, ou encore mères au foyer….mais elles partagent toutes la même passion, celle du chant. Depuis cinq ans, elles sont chapeautées par l’éminent maestro Slim Baccouche, qui leur a appris à chanter avec « leur corps et âmes », nous dit Mme Lamia Ben Khelifa-Frini, membre de la troupe des Voix du Soleil.

Ces 25 femmes n’en sont pas à leur premier coup d’essai. Au fil des années, elles ont réussi à se faire un nom sur la scène du chant soufi. Elles ont été invitées en novembre dernier à l’ouverture du célèbre Festival de musique Soufie de Nafta, mais aussi à l’étranger puisqu’elles ont eu l’honneur de représenter la Tunisie lors de la fête du 20 mars pour l’ambassade de Tunisie à Budapest, capitale de la Hongrie.

Un seul mot d’ordre les guide dans leur aventure : le caritatif. En effet, les recettes de leur spectacle sont toujours reversées à des œuvres de charité organisées par des associations, comme le Lions Club ou encore SOS Gammarth.

Si elle sont toutes des amatrices, sur scène cela ne se ressent pas du tout ! En effet, Slim Baccouche, tel un magicien, a réussi à créer un spectacle à la fois sensible et surprenant.

Son secret ? Le mélange des genres. Ainsi, pour ce spectacle Baccouche a réussi à convaincre un des plus grands trompettistes du monde, en la personne de Nicolas Baronnier, venu spécialement de France, pour accompagner son œuvre. Selim Baccouche a su unir dans un mariage voluptueux les sonorités indiennes, occidentales et arabes, pour un show haut en couleurs et en spiritualité.

Le maestro prodige n’a pas hésité également à faire appel aux plus grands musiciens tunisiens, tels que Nabil Abdelmoula au « Nay » et Slim Jaziri au « Qanûn ».

Deux derwish tourneurs ont émerveillé les spectateurs, les guidant vers l’univers sacré et mystique  de la musique soufie.

Retrouvez en vidéo ci-dessus un résumé du spectacle.

Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui