La Tunisie de trouve dans un environnement troublé, et a besoin d’unité nationale (Ghannouchi)

19-04-2019

Le président de la république, Béji Caïd Essebsi, s’est entretenu ce vendredi 19 avril à Carthage, avec le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi.

Dans une déclaration aux médias, Ghannouchi a indiqué que la Tunisie se trouvait aujourd’hui dans « un environnement troublé » entre la Libye et l’Algérie, et a besoin de consolider son unité nationale et de resserrer ses rangs en vue de s’acheminer  vers le couronnement électif.

Il a dit avoir rendu hommage au chef de l’Etat pour « avoir su rassembler les rangs arabes » lors du sommet arabe tenue le 31 Mars dernier, et « donné une belle image de la Tunisie à travers une déclaration finale fédératrice, ne contenant pas des insultes et des invectives comme c’était le cas auparavant ».

Il a ajouté, selon une vidéo mise en ligne, « avoir parlé avec BCE de la situation régionale et des dangers qui guettent le pays », estimant que « la Tunisie avance sur la bonne voie et notre démocratie s’achemine vers des élections libres et intègres à même de faire de la Tunisie, la première démocratie dans le monde arabe ».

Ghannouchi qui a précisé que « cette entrevue s’inscrivait dans le cadre des rencontres récurrentes où le chef de l’Etat se concerte avec les partis et personnalités, a pointé une situation socio-économique difficile, qui requiert que l’on s’occupe des couches démunies, et des régions intérieures, que l’on retourne au travail, et que l’on relance la production et la productivité ».

Il a encore ajouté que le peuple tunisien était « capable de transformer la révolution, en richesse. »

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun