Le système clé en main dans le projet d’extension de l’aéroport Tunis-Carthage critiqué par les professionnels

09-10-2020

Le Conseil de l’ordre des ingénieurs tunisiens, le conseil de l’ordre des architectes de Tunisie, et la fédération nationale des entreprises de bâtiment et des travaux publics ont mis en garde contre le système clé en main, adopté par l’Etat et les entreprises publiques, en matière d’appel d’offres relatif à l’extension de l’aéroport de Tunis-Carthage, tout en se passant des compétences tunisiennes en matière d’architecture, d’ingénierie, et de construction…

Dans un communiqué conjoint, les différents intervenants dans le secteur du bâtiment ont prévenu contre le risque que le rôle de l’acheteur public se limite à fournir le terrain, et à injecter les fonds, comme c’était le cas pour l’académie de la police d’Enfidha, l’hôpital de Sfax, les stations de dessalement de l’eau, et ce qui est le cas aujourd’hui, avec l’aéroport de Tunis-Carthage.

Les organisations signataires ont exprimé leur étonnement que « le projet ne soit pas étudié sous ses différents aspects urbain, économique et technique, en tenant compte des attentes du marché mondial du transport d’un côté, et du positionnement stratégique de notre pays, comme porte d’entrée en Afrique et aux pays nord-méditerranéens de l’autre ».

Ils ont considéré comme étant inadmissible, le fait d’augmenter la capacité de l’aérogare de 6,5 millions de passagers actuellement, à 8 millions de passagers ; un chiffre qui est appelé à être dépassé par les évènements, aussitôt les travaux d’extension, estimés à 500 millions de dinars achevés.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Cinq ministères s’unissent pour lutter cont
Économie Économie Économie Économie La Tunisie sollicite le soutien économique et fin
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Un plan de stabilité économique intég
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Le Conseil de la concurrence inflige une