Plus de 500 hectares de moissons consumés par les flammes

11-06-2019

Le président du département des opérations et de suivi, de la salle d’opérations centrale de la protection civile, Ghazi el-Arbi, a fait état ce mardi 11juin, de l’augmentation du nombre d’incendies au cours de la période du 04 au 10 Juin 2019, par rapport à la même période de l’année écoulée.

Les incendies des forêts, des moissons, et des herbes sèches ont augmenté de 80 %, soit 427 incendies contre 236 en 2018, a-t-il fait savoir dans un entretien avec Shems.

Les superficies dévorées par les flammes sont passées de 123 hectares à 623 hectares, soit une hausse de 402 %. Par ailleurs, 514 hectares de moissons ont été consumés.

La hausse des températures, la baisse de l’humidité et les vents violents contribuent au déclenchement des incendies et à la propagation des flammes, a-t-il dit, appelant les agriculteurs à prendre des mesures de prévention, notamment la division des grandes fermes en petits champs avec des gardes fous sécuritaires, et l’entretien de la machinerie agricole.

Ghazi el-Arbi juge « la situation comme étant relativement stable » à ce stade, après la baisse des températures.

Les incendies sont provoqués à raison de 5 % par des facteurs naturels. 95 % des incendies sont imputés à des facteurs humains, dus essentiellement à l’inattention, ou sont d’origine criminelle, a-t-il indiqué.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun