Tunisie : L’agression contre l’enseignant du lycée Ezzahra est « choquante et sauvage » (ministre)

09-11-2021

Le ministre de l’Education, Fethi Sellaouti, a qualifié ce mardi 09 novembre 2021 l’agression dont a été victime le professeur d’histoire géo au lycée, Ibh Rachik, de « douloureuse et choquante », exprimant sa solidarité avec l’enseignant et toute la famille éducative.

Sahbi Ben Slema a été agressé hier à l’aide d’un couteau et d’une hache au sein de l’enceinte scolaire, par un élève.

Dans une déclaration à Shems, le ministre a dit « ne pas avoir été surpris par cette agression, étant donné que « les agressions sont devenues quotidiennes et récurrentes », qualifiant l’agression contre l’enseignant de « choquante et sauvage ».

« Cette agression constitue une sonnette d’alarme, qui requiert de mettre un terme à tous ces fléaux et d’œuvrer à réformer le système », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : « L’école est malade en Tunisie et crée, désormais, une génération intolérante, non coopérative et qui ne respecte pas la différence ».

Le ministère de l’Education avait, auparavant, dénoncé dans un communiqué ce grave incident, ayant provoqué « un large mécontentement dans les milieux éducatifs, suite à l’agression horrible dont a été victime le professeur Sahbi Ben Slema, au lycée Ibn Rachik à Ezzahra« .

Le ministère avait exprimé sa totale solidarité avec l’enseignant victime de l’agression, tout en assurant œuvrer, avec tous les moyens légaux, à en garantir les droits moraux et matériels.

Gnetnews