Tunisie : « Le danger de l’ignorance est plus grave que le danger du Coronavirus » (Sellaouti)

05-01-2021

Le ministre de l’Education, Fethi Sellaouti, a déclaré ce mardi 05 janvier « qu’aucune partie n’a le droit de prendre une décision unilatérale, de fermer un établissement scolaire, ou de reporter la rentrée ».

Le ministre qui faisait allusion à la décision prise ce mardi par le syndicat de Sfax de suspendre les cours dans la région à cause de la propagation du Covid-19, a qualifié cette décision « d’inadmissible » ; « elle nous fera entrer dans une vague d’anarchie dont on se passera volontiers ».

Intervenu lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue de la Santé, sur l’évaluation et le suivi de la situation épidémiologique, Sellaouti a indiqué que « la priorité n’o 1 de son ministère est la sécurité de nos enfants et du cadre enseignant ».

« Nous avons, néanmoins, l’obsession de la continuité de l’éducation. Nos enfants doivent poursuivre les enseignements, le danger de l’ignorance est plus grave que le danger du coronavirus », a-t-il asséné.

« La décision de fermeture des écoles, et du report de la rentrée ne peuvent-être prises par aucune partie seule », a-t-il souligné, expliquant, en substance, que « la décision est prise par son ministère à la lumière de la proposition des commissions installées au niveau des régions, selon une évaluation objective de la situation ».

Il a assuré que « le taux de contamination au sein des établissements scolaires est beaucoup plus faible qu’au niveau national, étant donné que la distanciation et le protocole sanitaire sont respectés ».

Le ministre a prédit que les jours à venir voient un haut taux de contamination dans les établissements scolaires, du fait que les élèves étaient en vacances. Selon ses dires, « le virus est généralement contracté dans les lieux de rassemblement, les cafés, et pendant les cours particuliers ».

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c