Tunisie : L’Union régionale du travail de Gafsa appelle à des procès équitables dans l’affaire de malversation à la CPG

18-08-2021

L’Union régionale du travail de Gafsa exprime son attachement à « la révélation des vérités et au respect des procédures légales et principes de procès équitable, au sujet des accusés dans l’affaire de corruption administrative et financière de la compagnie Phosphate Gafsa ».

Dans un communiqué, l’UGTT a fait assumer la responsabilité de la propagation de la corruption au sein de la CPG, aux gouvernements successifs, pour avoir manqué de suivi, et être à l’origine des marchés de transport de phosphate, selon des procédures illégales.

L’organisation syndicale régionale dit « avoir été contre la corruption, tous types confondus, et avoir appelé, à maintes reprises, à la combattre, à réaliser des audits et à examiner les raisons de l’incapacité de certaines entreprises d’accomplir leur rôle ».

L’URTG a, par ailleurs, appelé « à protéger la CPG de toute déviation de ses fonctions sociales, et de son rôle à appuyer l’économie nationale », rappelant le rôle des syndicalistes quant « à combattre toutes les tentatives de sa cession pendant dix ans, outre leur attachement à la nécessité du transport du phosphate, exclusivement, à travers le réseau ferroviaire, et la société tunisienne du transport des produits miniers ».

Le syndicat affirme que « la compagnie est dotée de compétences intègres, à tous les niveaux d’exploitation et grâce à elles, elle a réalisé de brillants résultats pendant des décennies ».

Le pole judiciaire économique et financier avait émis des mandats de dépôt contre trois accusés, dans l’affaire de transport et d’extraction du phosphate, sur fond de soupçons de malversation administrative et financière.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Tunisie : Les indicateurs économiques et sociaux
Économie Économie Économie Économie Cinq ministères s’unissent pour lutter cont
Économie Économie Économie Économie La Tunisie sollicite le soutien économique et fin