Wydad Casablanca : La résistance, Lahcen Tounsi et le tabou Tunisien

23-05-2019

L’Espérance Sportive de Tunis affrontera le Wydad de Casablanca en finale de la ligue des champions d’Afrique pour la deuxième fois après 2011. Un adversaire de taille, qui, pour des millions de marocains représente bien plus qu’un club de football.

Fondé en 1937, le Wydad de Casablanca représentait la résistance contre le colonialisme. D’où le célèbre surnom « Wydad El Oumma », club de toute la nation marocaine. Sous le protectorat français, le WAC a remporté 5 championnats. Il a aussi été le premier club à remporter le tournoi sous la gestion de la FRMA en 1955/1956.

Lahcen Tounsi, surnommé "Père Jégo"
La section football a été fondée en 1939 par Lahcen Tounsi (né en Tunisie en 1900). Sur la photo, il est décoré par Mohamed V sous les yeux de Haj Benjelloun, fondateur du Wydad Casablanca. Lahcen Tounsi a été le premier entraineur du Wydad Casablanca, qu’il a quitté en 1953 après des différends avec les dirigeants.

Aussitôt parti, il rejoint le voisin ennemi : le Raja de Casablanca. Il reste 13 ans sur le banc des Verts, avant de prendre sa retraite en 1968. Lahcen Tounsi est décédé en 1970.

Aujourd'hui au quartier Oasis, à Casablanca, se trouve le Stade Père Jégo d'une capacité de 15000 places. C’est là où l’Espérance de Tunis a disputé le match aller de sa malheureuse finale face au Raja Casablanca, terminée sur le score de parité (0/0).

Le WAC, un triste bilan face aux équipes tunisiennes
Malgré tous ses succès, le Wydad de Casablanca n’est jamais parvenu à éliminer un club tunisien. Il a été écarté par le Club Africain (C1), battu en finale (C3 par l’Etoile du Sahel) ainsi que par l’Espérance de Tunis (CACC et C1). En 13 confrontations, le WAC a gagné trois fois. Il a encaissé six défaites et obtenu quatre matchs nuls.

11 choses à retenir du Wydad Casablanca
Première équipe marocaine qui remporte le doublé Coupe du Trône/Championnat 1977/1978.
Première participation africaine (C1 1987, éliminé en huitièmes par Asante Kotoko).
Premier trophée en Coupe arabe des clubs champions face à Al Hilal Saoudien (1990). Battu par l’ES Sahel en phase de poules (3/1).
Eliminé par le Club Africain en demi-finale de la C1 en 1991.
Première C1 gagnée en 1992.
Demi-finale de la C3 en 1998 contre l’Espérance de Tunis (4/1 et 0/2).
Finale de la C3 en 1999, perdue à Casablanca contre l’ES Sahel.
Première C3 en 2002 face à Asante Kotoko.
Finale de la CACC en 2009, perdue contre l’Espérance de Tunis (0/1 et 1/1).
Finale de la C1 en 2011, perdue contre l’Espérance de Tunis (0/0 et 0/1).
Deuxième C1 africaine remportée face à Al Ahly d’Egypte en 2017.

De notre envoyé spécial Selim Slimi