Aucun accord ne sera signé sans tenir compte de l’intérêt de l’agriculteur et du pêcheur (Chahed)

13-05-2019

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a déclaré que tout accord où la Tunisie ne sera pas gagnante, ne tenant pas compte de l’intérêt de l’agriculteur et du pêcheur ne sera pas signé.

Evoquant, hier dimanche 12 Mai, l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), avec l’Union européenne, Chahed a indiqué que la négociation demeure au stade des conditions et des principes généraux.

Dans son allocution à l’ouverture d’une conférence marquant le 55ème anniversaire de l’évacuation agricole et de la journée nationale de l’agriculture et de la pêche, au Palais des congrès de Tunis, le chef du gouvernement a affirmé que l’accord devait prendre en compte la différence de développement entre les deux parties, le principe de progressivité, et devait être accompagné d’une série de mesures, vu le besoin du secteur agricole et de la pêche d’un soutien financier dans de nombreux domaines, en vue de développer l’agriculture et de la préparer à la concurrence.

Il a rappelé une série de mesures prises en compte dans le secteur ayant concerné les domaines des ressources hydrauliques, les terres domaniales, les dispositifs de production, le secteur de la pêche et le climat des investissements.

« Les indicateurs d’investissement agricole ont connu depuis l’entrée en vigueur du nouveau code d’investissement en 2017, une importante évolution, avec 17500 opérations déclarées d’une valeur de 300 millions de dinars et l’adoption de 7000 autres opérations, d’une valeur de 950 millions de dinars ».

La nouvelle loi a eu un impact positif et a incité les agriculteurs à moderniser leur exploitation, à travers l’acquisition de la machinerie agricole et l’introduction de la technologie moderne dans le secteur, a-t-il dit en substance.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Intelligence Artificielle en Tunisie : Un importan
Économie Économie Économie Économie 15,1 %, taux de chômage au cours du 3ème trimest
Économie Économie Économie Économie Économie La structure du budget est bancale tant qu’elle