La présidence explique l’appel de Saïed à une réconciliation pénale avec les corrompus

01-04-2020

« Le président de la république, Kaïs Saïed, n’a pas fait allusion aux biens confisqués, dans son allocution devant le conseil de sécurité national, mais il a rappelé une proposition qu’il avait faite en 2012, liée à une réconciliation pénale avec les personnes impliquées dans des affaires de corruption financière ».

Dans une mise au point parue sur sa page officielle, la présidence explique que « cette proposition qui date de plus de 8 ans, consiste à conclure une réconciliation pénale avec les personnes impliquées dans des affaires de corruption financière, » ajoutant que ce type de réconciliation est prévu dans plusieurs textes de loi.

« Cette réconciliation devra se faire dans un cadre judiciaire, les personnes concernées seront classées selon un ordre décroissant, en fonction des sommes qu’elles seraient tenues de restituer. »

« Les délégations seront, par ailleurs, classées selon un ordre dégressif, de la plus pauvre à la moins pauvre, tout condamné devra s’engager à réaliser les projets demandés par la population de la délégation en question (routes, hôpitaux, établissements scolaires…), tout cela devra être chapeauté par une commission régionale chargée du contrôle et de la coordination ».

« La réconciliation définitive ne devra se faire que si la personne en question, prouve la réalisation des projets dans la limite des sommes dont il redevable »,précise la même source.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Saisie de 31.4 Kg de bijoux en argent ch
Politique Politique Politique Tunisie – Algérie : La lutte contre le Coro