Marzouki appelle à l’interdiction du parti destourien libre, « le plus grand danger pour la Tunisie »

10-03-2021

L’ancien président, Moncef Marzouki, appelle « à interdire le parti destourien libre (PDL), car, c’est le plus grand danger pour la Tunisie ».

Dans un post sur sa page Facebook, au lendemain des évènements survenus hier devant le siège de l’Union internationale des Oulémas musulmans à Tunis, Marzouki écrit ce mercredi 10 Mars, qu' »il n’y a aucun pays démocratique, qui n’a pas une loi interdisant les partis extrémistes et hostiles à la démocratie ». Il cite l’exemple de la France qui a décidé dernièrement la dissolution du parti, « Génération identitaire ».

Il a  considère le parti destourien libre, comme « un parti hostile à la démocratie à travers sa propension continue à paralyser l’action du parlement, en semant la rancœur, la haine et l’éradication, et en se rebellant contre la loi, comme cela s’est produit dernièrement ».

Marzouki appelle « à ne pas prendre à la légère la dangerosité de ce parti fasciste ».

« Rappelez-vous le prix élevé qu’avaient payé les peuples allemand, italien, et espagnol au début du siècle dernier, lorsqu’ils n’ont pas été attentifs au serpent qui rampait dans leur lit », souligne-t-il.

Gnetnews

 

2 Auteurs du commentaire
plus récent plus ancien Le plus populaire
Anonyme

c une accusation pour une personne qui a détruit le pays avec troika
Normalement doit se taire déjà s est tape un salaire de 30000ddinars par pour un président provisoire a part les avantages en contre partie s est bien amuse et a habite au palais de carthage
Une belle vie pour lui que veut encore !attaquer Abir un gros morceau pour toi et vraie militante n a aucun soutien a l étranger contrairement a d autre n esce pas ni jazira ni rien

Anonyme

vous vous la coulez douce si moncef et vous avez raison , il faut mériter ou plutot protéger votre petit salaire quand le peuple crève de faim. Répondez à une question : qu’est ce que vous avez apporté au pays depuis votre atterissage en Tunisie ?